Le saumon d'élevage, un des aliments les plus toxiques dans le monde !

Qu’est ce qui rend l’alimentation du saumon si toxique ?

Alors quel est le problème avec l’alimentation du poisson? Pourquoi est-elle si toxique?

Dans une usine norvégienne de nourriture en granulé pour poisson, l’ingrédient principal se révèle être l’anguille, utilisée pour sa haute teneur en protéines et en matières grasses, ainsi que d’autres poissons gras de la mer Baltique.

C’est là où commence le problème, la mer Baltique est très polluée. Certains des poissons utilisés ont des niveaux élevés de polluants toxiques.

En Suède, les poissonniers sont maintenant tenus d’avertir les clients au sujet de la toxicité potentielle des poissons de la Baltique. Selon les recommandations du gouvernement, vous ne devriez pas manger des poissons gras comme le hareng plus d’une fois par semaine, et si vous êtes enceinte, les poissons de la Baltique doivent être évités.

Jan Isakson, activiste Suédois de Greenpeace, révèle quelques-unes des raisons de toute cette pollution. Juste à l’extérieur de Stockholm, il y a une usine de papier massif sur la rive de la Baltique qui produit des dioxines toxiques. Et neuf autres pays industrialisés autour de la mer Baltique y déversent également leurs déchets toxiques. Les dioxines se lient à la graisse, ce qui explique pourquoi le hareng, l’anguille et le saumon sont particulièrement vulnérables, et finissent par accumuler des niveaux plus élevés que d’autres poissons.

Jugés impropre à la consommation humaine, certains de ces poissons gras sont maintenant principalement utilisés comme nourriture dans les fermes piscicoles !!

L’un des secrets les mieux gardés de l’industrie du poisson !

Mais il y a encore un autre problème, et il provient du procédé de fabrication des granulés. Les poissons gras sont d’abord cuits, donnant deux produits distincts: l’huile et la poudre protéinée. Tandis que l’huile a des niveaux élevés de dioxines et de PCB, la poudre protéinée confère davantage de toxicité au produit final.

A la poudre de protéines, ils ajoutent un « antioxydant » appelé éthoxyquine. Selon certains, c’est l’un des secrets les mieux gardés de l’industrie alimentaire de poisson. L’éthoxyquine a été développé par Monsanto dans les années 1950 – comme pesticide. Son utilisation est strictement réglementée, alors pourquoi est-il ajouté aux croquettes pour poisson?

Il y a quelques années, un laboratoire anti-fraude suisse a été surpris de trouver des niveaux extrêmement élevés de éthoxyquine chez les poissons d’élevage – environ 10 à 20 fois plus élevé que les 50 mcg par kilo autorisés dans les aliments dans l’Union européenne ; cette découverte a commencé à percer le secret. L’éthoxyquine a été conçu pour être utilisé sur les fruits et légumes, mais l’industrie de poissons a découvert une autre nouvelle utilisation. Ils l’ajoutent à la nourriture en granulé pour éviter l’oxydation et le rancissement des graisses.

Cependant, les fabricants de nourriture de poisson n’ont jamais informé les autorités sanitaires de l’utilisation de ce produit chimique. En conséquence, l’UE réglemente strictement les niveaux d’éthoxyquine dans les fruits, les légumes et la viande – il existe des normes, même pour les kangourous et les reptiles – mais pas pour les poissons. De plus, les effets de ce produit chimique sur la santé humaine n’ont jamais été établis.

La seule étude jamais réalisée sur l’éthoxyquine et la santé humaine est la thèse de Victoria Bohne, ancienne chercheuse en Norvège, elle a fait un certain nombre de découvertes troublantes, y compris le fait que l’éthoxyquine peut traverser la barrière sang-cerveau, et peut avoir des effets cancérigènes. Bohne, comme beaucoup d’autres chercheurs, a subi des pressions pour quitter son travail de recherche après que des tentatives ont été faites pour falsifier et minimiser l’importance de ses conclusions.

D’autres ont lié l’utilisation secrète de éthoxyquine dans l’élevage de poisson norvégien, et l’absence d’enquête scientifique sur ses effets, au ministre norvégien des Pêches et des Affaires côtières, Lisbeth Berg-Hansen, qui se trouve également être un actionnaire important dans une ferme d’élevage de saumons, et a occupé plusieurs postes de haut rang au sein de l’industrie de la pêche.

La consommation de panga en France ! (Lire la suite en Page 3)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here