Le saumon d'élevage, un des aliments les plus toxiques dans le monde !

Mangez-vous réellement du poisson ?

Le poisson peut être l’un des aliments les plus sains que vous pouvez manger, mais à l’ère industrielle, vous devez être très prudent sur le choix du type de poisson.

Si vous avez besoin d’une autre raison d’éviter les aliments transformés, sachez que les déchets de poisson sont devenus un « produit de grande valeur » utilisé dans les aliments transformés. A moins de 15 cents par kilo, des têtes et des queues de poisson sont utilisés.

Pratiquement rien ne se perd. Les peaux de poisson sont recyclées pour être utilisées dans l’industrie cosmétique. Le reste des déchets de poisson est lavé et broyé en une pâte, qui est ensuite utilisé dans les plats cuisinés et la nourriture d’animaux domestiques.

Étant donné que les fabricants alimentaires ne sont pas tenus de vous dire que leurs produits comportent de la pâte de poisson et non de la chair réelle de poisson, ces produits offrent alors une marge bénéficiaire très élevée. D’ailleurs, si la liste des ingrédients du produit ne précise pas qu’il est fait avec du filet de poisson, il est généralement fait avec de la pâte de déchets de poisson.

La fraude est également monnaie courante. Certains poissons d’élevage se font passer pour des poissons sauvages, surtout dans les produits transformés étant donné que la traçabilité est plus complexe.

Meilleures options: Sardines et Anchois.

Il est tout à fait clair que les exploitations de poissons ne sont pas une solution viable à la surpêche. Elles détruisent l’écosystème marin. Malheureusement, une grande majorité des poissons, même sauvages, sont trop contaminés pour être mangés régulièrement. La plupart des grands cours d’eau dans le monde sont contaminées par le mercure, par des métaux lourds et des produits chimiques comme les dioxines, les PCB etc.

Cette pollution touche plus particulièrement les gros poissons gras situés en haut de la chaine alimentaire : requin, saumon, thon, ou espadon qui ajoutent aux polluants contenus dans leur chair, ceux des poissons qu’ils ont mangés.

Plus un poisson est gros, plus il est vieux et plus il aura accumulé de contaminants tout au long de sa vie.

Cependant, les plus petits poissons avec de courts cycles de vie, ont tendance à être de meilleures alternatives en termes de teneur en matières grasses, comme les sardines et les anchois. Le risque de contamination est plus faible et la valeur nutritive est plus élevée.

Un principe général, consommez des petits poissons en bas de la chaine alimentaire comme la sardine et l’anchois et préférez la pêche locale.

Documentaire en relation avec le sujet : Envoyé spécial : le saumon en Norvège.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here