Amateur de barbecue, passez au vertical pour une cuisson plus saine !

7109

Les chercheurs du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), filiale de l’Organisation Internationale de la Santé (OMS), ont classé la viande rouge régulière dans le « groupe 2 » (des agents probablement cancérogènes pour l’homme).

Mais la viande rouge n’est pas essentiellement malsaine. Comme avec la plupart des aliments, le type, la quantité et les modes de cuisson font la différence.

L’un des cinq suspects, qui peut être à l’origine de la relation entre la viande rouge et le cancer colorectal est les AAH. Les Amines Aromatiques Hétérocycliques (AAH) sont ce délicieux brûlé qui se forme sur les aliments grillés.

Il se trouve que ce brûlé crée des produits chimiques qui peuvent endommager l’intestin. La viande rouge produit des niveaux plus élevés de ces éléments que la viande blanche.

Encore une fois, vous devez prendre en considération l’ensemble du repas. Certains composés de légumes crucifères (comme le brocoli ou les choux) peuvent réduire l’impact des AAH de la viande cuite.

Et heureusement que même la marinade avec certaines épices est suffisante pour réduire les AAH !

Ces lignes noires brûlées pourraient être un aromatisant délicieux, mais une catastrophe sanitaire, selon la fréquence avec laquelle vous les mangez, les légumes avec lesquelles vous les accompagnez, selon ce que vous utilisez pour mariner votre viande et le mode de cuisson.

Cuire régulièrement de la viande sur un feu en plein air, avec un barbecue horizontal, pourrait vous exposer à des hauts niveaux de produits chimiques nocifs.

L’une des solutions à ce problème n’est autre que le barbecue vertical !

Selon le professeur Joyeux, avec un barbecue vertical, les taux par kilo de Benzopyrène varient entre 1 et 0,1 microgramme par kilo et le plus souvent sont indétectables. Alors qu’ils sont de 1 à 30 microgrammes par kilo avec un barbecue horizontal.