Est-ce que la lune affecte votre sommeil ?

A lire absolument

La relation entre le comportement humain et les phases lunaire a depuis longtemps fait partie des légendes et du folklore.

Mis à part les loups garous, les cultures à travers l’histoire ont accordé une grande attention et même des célébrations aux phases lunaires.

En effet, les croyances concernant une éventuelle liaison entre certains de nos processus biologiques les plus élémentaires, y compris le sommeil, ont également été fréquentes.

Mais, qu’en est-il des preuves scientifiques entre le sommeil humain et les cycles lunaires ?

Des scientifiques suisses ont mené une étude révélant que le sommeil est significativement affecté par les phases lunaires. Leurs résultats montrent des changements de sommeil tout au long du cycle lunaire de 29,5 jours, et une augmentation significative des troubles de sommeil durant la période de la pleine lune.

L’histoire de la façon dont ces résultats se sont révélés est presque aussi intéressante que les résultats eux-mêmes.

En effet, les conditions de l’expérience, qui a été menée par des scientifiques de Switzerland’s University of Basel étaient bien adaptés pour nier toute relation possible entre les phases lunaires et le sommeil.

Pendant les périodes d’étude, les volontaires ont dormi dans un environnement de laboratoire hautement contrôlé, ce qui les a interdits de tout contact visuel direct avec la lune et l’exposition à la lumière nocturne a été contrôlée.

On ne leur a donné aucune indication sur les moments de la journée. Les participants se sont préparés en réglant leurs habitudes de sommeil avant même que la période d’étude ait commencé. Ils se sont également abstenus à la fois de caféine et d’alcool.

Les chercheurs n’ont décidé d’utiliser les données de l’étude pour une analyse lunaire que plusieurs années après.

En conséquence, aucune des personnes impliquées dans l’étude, ni les participants ni les techniciens de laboratoire ni les scientifiques eux-mêmes ne savaient que les données recueillies seront utilisées pour étudier un lien entre le sommeil et les phases lunaires.

Comme pour toute enquête scientifique, la connaissance des questions posées peut avoir une influence sur le cours de l’expérience, et bien-sûr sur les résultats.

Les participants formés deux groupes d’âge différents: 17 hommes et femmes âgés entre 20 et 31 ans et les 16 autres âgés de 57 et 74 ans. Tous étaient des non-fumeurs en bonne santé, sans conditions médicales ou psychiatriques. Aucun d’eux n’a pris des médicaments.

Tous les participants étaient bons dormeurs, et ont été sélectionnés pour les troubles du sommeil et la qualité du sommeil.

Sur une période de 3 ans, les bénévoles ont passé une série de sessions de 3,5 jours dans le laboratoire du sommeil. Au cours de ces sessions au laboratoire, les chercheurs ont recueilli des informations sur plusieurs aspects du sommeil, y compris:

  • La latence du sommeil (le temps qu’il faut pour s’endormir)
  • Le temps total du sommeil
  • Le temps passé dans le sommeil paradoxal et le sommeil lent
  • L’activité cérébrale pendant le sommeil lent
  • les niveaux de mélatonine la nuit

Lorsque les chercheurs ont analysé leurs données en relation avec les phases lunaires, ils ont découvert que le sommeil a changé… (Lire la suite en Page 2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :