Nom commun : olive
Nom scientifique : Olea europaea
Famille : oléacées

Le grand intérêt porté aux bénéfices de l’olive et de huile d’olive extra vierge sur la santé provient de résultats d’études ayant démontré une faible incidence de maladies coronariennes et de certains cancers dans les pays qui adoptent un régime méditerranéen. Les olives et surtout, l’huile d’olive extra vierge, font partie intégrante de ce type d’alimentation. Environ 75 % des lipides de l’olive et de l’huile d’olive extra vierge sont sous forme d’acides gras monoinsaturés (AGM).

La consommation d’olive est associée à :

  • une diminution du risque de maladies cardiovasculaires
  • un abaissement des taux de cholestérol total et du cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol) dans le sang
  • une protection du cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol) de l’oxydation
  • une augmentation du taux de cholestérol-HDL (« bon » cholestérol) dans le sang.

La consommation d’olive protège les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

La variété, la maturité et la conservation des olives sont des facteurs qui influencent leur contenu en antioxydants. De façon générale, l’olive noire contiendrait trois à quatre fois plus de composés phénoliques que l’olive verte et posséderait ainsi une plus grande capacité antioxydante.

L’hydroxytyrosol est le principal composé phénolique des olives vertes et noires. À poids équivalent, celles-ci contiennent respectivement quatre et dix fois plus d’hydroxytyrosol que l’huile d’olive extra vierge. En raison du contenu en antioxydants des olives, il est possible de supposer qu’en consommer régulièrement pourrait apporter des bienfaits semblables à ceux observés avec l’huile d’olive extra vierge.

 

L’olive est une source de :

  • Fer : L’olive mûre en conserve est une source de fer. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.
  • Cuivre : L’olive mûre en conserve est une source de cuivre. Celui-ci est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.
  • Vitamine E : L’olive verte marinée est une source de vitamine E. Antioxydant majeur, la vitamine E protège la membrane qui entoure les cellules du corps, en particulier les globules rouges et les globules blancs (cellules du système immunitaire).

Les olives possèdent des propriétés des plus intéressantes pour la santé. Il faut cependant mentionner que les traitements préalables à leur consommation augmentent considérablement leur contenu en sodium. En effet, cinq à six olives (environ 20 g) peuvent représenter de 10 % à 20 % des apports quotidiens recommandés en sodium, selon les variétés et le type de saumure. Les gens ayant une tension artérielle élevée ou des troubles rénaux doivent porter une attention particulière à leur consommation de sodium.