Nous avons besoin d’une véritable révolution alimentaire pour les personnes et la planète !

A lire absolument

L’alimentation est au cœur de toute civilisation stable et prospère. Pourtant, il est urgent de changer notre système alimentaire afin de le rendre viable pour cette génération et les suivantes.

En concentrant nos esprits, nos technologies et nos efforts de coopération sur des défis tels que le changement climatique, la malnutrition et la pauvreté, nous pouvons recréer notre système alimentaire pour favoriser des personnes en bonne santé, une planète saine et des moyens de subsistance durables.

Une alimentation saine pour tous

Les œufs, le poisson, la viande et les produits laitiers jouent un rôle essentiel dans l’alimentation humaine.

Plus de 90 % de l’alimentation des animaux d’élevage n’est pas digeste pour l’homme. Le bétail rend un service précieux en transformant divers sous-produits agricoles et les pâturages dans les zones non adaptées aux cultures ou aux légumes en aliments nutritifs contenant les neuf acides aminés essentiels et des micronutriments clés, tels que le fer et le zinc, ainsi que des vitamines comme la B12.

Il est pour cela important de fournir aux agriculteurs les outils nécessaires pour élever des animaux sains afin de produire des aliments sains.

Réduire les déchets

Nourrir 10 milliards de personnes d’ici 2050 est un défi de taille, et il faudra adopter une approche globale pour y parvenir.

Une partie de la solution consiste à rendre l’agriculture plus durable. Cela implique de s’attaquer au milliard de tonnes de nourriture gaspillée chaque année.

Préserver la planète

Les pertes et gaspillages alimentaires représentent bien plus qu’une occasion manquée de fournir un repas nourrissant. Les aliments non utilisés contribuent également à l’augmentation des émissions globales de gaz à effet de serre.

À l’échelle mondiale, les animaux d’élevage sont responsables d’un septième de toutes les émissions de gaz à effet de serre. Ce chiffre doit diminuer alors que l’agriculture doit nourrir quelques milliards de personnes supplémentaires dans les décennies à venir. Ce n’est pas une tâche facile mais elle est cruciale.

Il est important de souligner que l’alimentation et l’agriculture ne sont pas de simples contributeurs mais aussi parmi les plus grandes victimes du changement climatique et de la perte de biodiversité.

Il est de plus en plus évident que nous devons limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius d’ici à 2050, conformément à l’accord de Paris. De nombreuses entreprises agro-alimentaires s’engagent publiquement à atteindre le zéro net d’ici 2050. Une étape clé sur la voie du zéro net est une réduction de 30 % des émissions de GES d’ici 2030.

Il faudra du courage et de la volonté tout au long de la chaîne de valeur pour que cela devienne une réalité. Et parce que cela nécessite des changements dans le secteur de l’alimentation et de l’agriculture, nous devons développer des précieuses opportunités qui améliorent la durabilité.

Alimentation durable : Comment adopter un régime alimentaire durable ?

A découvrir : Alimentation durable : Comment adopter un régime alimentaire durable ?

Des revenus sains

Les exploitations agricoles sont des entreprises, et les changements apportés à une entreprise (investissements, adaptation des processus, formation supplémentaire, etc.) La question est de savoir comment financer une révolution de la durabilité alimentaire, compte tenu des revenus modestes des agriculteurs dans le monde.

Dans les pays développés, comme en Europe occidentale, où les agriculteurs sont fortement subventionnés et où l’exploitation d’élevage moyenne a généré un revenu de 50 000 euros en 2020, il est possible de lier les subventions aux améliorations de la durabilité.

Un système davantage axé sur les agriculteurs récompenserait une production alimentaire plus durable tout en garantissant un prix abordable pour les consommateurs aux revenus les plus faibles.

Cela signifie qu’il faut libérer le choix du consommateur – un levier puissant sur des marchés concurrentiels – en fournissant des informations claires et fiables sur la durabilité des aliments.

Il faut également exploiter de nouvelles sources de revenus – par exemple les obligations vertes ou les incitations et paiements pour les services environnementaux – afin que les agriculteurs disposent d’outils scientifiques et du capital dont ils ont besoin pour investir dans l’amélioration de la durabilité des exploitations agricoles qui soutiennent les personnes, les bénéfices et la planète.

Un avenir prometteur

Si les défis à relever pour recréer notre système agroalimentaire peuvent sembler considérables, il est important de garder espoir en l’avenir. Des changements radicaux, bien que parfois difficiles à imaginer, sont réalisables.

Via We Need a Faster Food Revolution for People, Planet and Livelihoods

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :