Vieillir en bonne santé : Un régime riche en polyphénols peut prévenir l’inflammation chez les personnes âgées !

A lire absolument

Vieillir en bonne santé : Les polyphénols présents dans les aliments que nous consommons – à travers Un régime riche en polyphénols – peuvent prévenir l’inflammation chez les personnes âgées. En effet, les polyphénols modifient le microbiote intestinal et favorisent la production de l’acide indole 3-propionique (IPA), un métabolite dérivé de la dégradation du tryptophane par les bactéries intestinales.

C’est ce qu’affirme une étude publiée dans la revue Molecular Nutrition and Food Research, réalisée par le groupe de recherche sur les biomarqueurs et la métabolomique nutritionnelle et alimentaire de la faculté de pharmacie et des sciences de l’alimentation de l’université de Barcelone et le CIBER sur la fragilité et le vieillissement en bonne santé (CIBERFES).

L’équipe, dirigée par le professeur Cristina Andrés-Lacueva, de la faculté de pharmacie et des sciences alimentaires de l’UB, est également membre du réseau d’innovation alimentaire de Catalogne (XIA).

Polyphénols et vieillir en bonne santé

Les polyphénols sont des composés naturels, considérés comme des probiotiques, que nous consommons principalement par le biais des fruits et légumes.

Plusieurs polyphénols alimentaires ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires bien connues, ainsi que la capacité d’interagir avec les bactéries présentes dans l’intestin humain et de produire des postbiotiques (comme l’IPA), ce qui accroît ses effets positifs sur la santé.

De plus en plus d’éléments confirment que la consommation régulière de polyphénols dans notre alimentation peut aider à vieillir en bonne santé. Cela est d’autant plus vrai si ces polyphénols font partie d’un régime alimentaire sain, tel que le régime méditerranéen, et s’ils sont associés à un mode de vie sain, c’est-à-dire à une activité physique régulière et à l’exclusion du tabac et de l’alcool, par exemple.

L’étude montre que l’interaction entre les polyphénols et le microbiote intestinal peut encourager la prolifération de bactéries capables de synthétiser des métabolites bénéfiques, comme l’IPA, un postbiotique aux propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et neuroprotectrices qui contribue à améliorer la santé de la paroi intestinale. Par conséquent, ce composé contribuerait à la prévention de certaines maladies associées au vieillissement.

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont effectué une analyse multiomique pour surveiller les niveaux d’IPA dans le sérum, en plus d’analyser la composition du microbiote intestinal sur des échantillons fécaux de cinquante et un volontaires âgés de plus de soixante-cinq ans qui ont suivi un régime riche en polyphénols (thé vert, chocolat noir, fruits dont les pommes, la grenade, les raisins et les myrtilles) pendant huit semaines.

Vieillir en bonne santé : Le raisin pour les maladies rénales, la prévention du cancer et d'autres problèmes de santé…

A découvrir : Le raisin pour les maladies rénales, la prévention du cancer et d’autres problèmes de santé…

Augmentation de l’IPA dans le sang et croissance bactérienne

Les résultats montrent que le régime riche en polyphénols a généré une augmentation significative des niveaux d’IPA dans le sang, ainsi qu’une diminution des niveaux d’inflammation et des changements dans les bactéries du microbiote, de l’ordre des Bacteroidales.

De manière surprenante, les chercheurs n’ont pas observé les mêmes effets chez les volontaires souffrant de maladies rénales, ce qui pourrait s’expliquer par la composition altérée de leur microbiote intestinal. Ces personnes présentaient des quantités plus faibles d’IPA au début de l’essai par rapport aux volontaires ayant une fonction rénale normale.

« Ces résultats pourraient être cliniquement pertinents, car les faibles niveaux d’IPA ont été associés à un déclin rapide de la fonction rénale et à une maladie rénale chronique« , note le professeur Cristina Andrés-Lacueva.

Par conséquent, un régime riche en polyphénols comprenant des aliments probiotiques tels que le thé vert, le chocolat noir et certains fruits comme les pommes, les grenades, les raisins et les myrtilles pourrait augmenter la production d’IPA en modifiant la composition du microbiote intestinal. Cette augmentation des niveaux d’un postbiotique tel que l’IPA chez les personnes âgées pourrait être bénéfique pour retarder ou prévenir les maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie – et ainsi vieillir en bonne santé.

Biodiversité = Régime Alimentaire Sain

A découvrir : Biodiversité = Régime Alimentaire Sain

* L’étude comprend également la participation d’équipes de l’Université de Milan (Italie), du Quadram Institute (Royaume-Uni) et de l’Institut national de la santé et des sciences du vieillissement (INCRA, Italie), entre autres institutions.

Via Diet rich in polyphenols can prevent inflammation in the elderly

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :