Jeûne intermittent, méthode du guerrier ou spontanée

A lire absolument

Plusieurs personnes ont obtenu d’excellents résultats avec le jeûne intermittent.

Si vous décidez de l’essayer, alors n’oubliez pas que vous avez également besoin de manger des aliments sains. Il ne faut pas s’attendre à perdre du poids et à améliorer sa santé, si on se gave de malbouffe pendant les phases dédiées à l’alimentation.

Vu sa popularité, plusieurs types ou méthodes différentes du jeûne intermittent ont été conçues. Parmi lesquelles la méthode dite du guerrier et la méthode spontanée :

Le Régime du Guerrier : jeûner toute la journée, puis prendre un vrai repas le soir.

Le-Regime-du-Guerrier

Le Régime du Guerrier a été rendu populaire par l’expert de fitness Ori Hofmekler.

Cette méthode consiste à manger des petites portions de légumes et de fruits crus la journée, puis prendre un vrai repas le soir.

Essentiellement, vous vous « privez » une journée entière et puis vous vous « régalez » la nuit, durant la plage de 4 heures dédiée à l’alimentation.

Le jeûne de guerrier était l’un des premiers régimes populaires à inclure une forme de jeûne intermittent.

Aussi, ce régime insiste sur le bon choix des aliments, des aliments complets, non transformés tels que trouvés dans la nature.

En savoir plus : Warrior diet – Article Wikipedia.

Conclusion

Le régime du guerrier consiste à manger de petites portions de légumes et de fruits pendant la journée, et puis s’offrir un grand repas la nuit.

Le jeûne spontané : sauter un repas quand ça vous arrange.

Le-jeune-spontane

On n’a pas besoin de suivre une méthode systématique pour récolter les bénéfices du jeûne.

Une autre option serait de simplement sauter les repas de temps à autre, quand vous n’avez pas faim ou vous vous trouvez trop pris pour cuisiner ou manger.

Il n’est pas vrai que les gens se mettent en « mode famine » ou perdent de la masse musculaire, s’ils ne mangent pas toutes les deux heures. Le corps humain a suffisamment de réserves pour faire face aux longues périodes de famine, sans parler de sauter un ou deux repas de temps à autre.

Si un jour vous avez le sentiment que vous n’avez pas vraiment faim, sautez le petit déjeuner et prenez un déjeuner et un dîner sains. Et si vous voyagez quelque part et vous ne trouvez rien de bon à manger, faites un jeûne court.

Sauter 1 ou 2 repas quand vous jugez bon implique effectivement le jeûne intermittent spontané. Veillez juste à manger des aliments sains lors des autres repas.

Conclusion

Une façon plus « naturelle » de faire le jeûne intermittent est de simplement sauter 1 ou 2 repas lorsque vous n’avez pas faim ou bien si vous n’avez pas le temps de manger.

Le jeûne intermittent vegan : un choix judicieux ! Cela vous convient-il ?

A découvrir : Le jeûne intermittent vegan : un choix judicieux ! Cela vous convient-il ?

Via 6 Popular Ways to do Intermittent Fasting

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :