“Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin” Otto Warburg, Prix Nobel de Médecine en 1931

Les aliments que vous mangez ont un effet considérable sur votre santé, notamment sur le niveau pH de votre corps.

C’est un fait souvent négligé, pourtant, pour rester en bonne santé, vous devez avoir un pH équilibré.

Il est donc important d’éviter que votre corps ne devienne acide et de le maintenir alcalin pour éviter que des maladies ne se développent.

Corps alcalin versus corps acide

Si vous avez un corps trop acide, vous n’êtes pas en bonne santé. En effet, l’acidité peut augmenter le risque de maladie chronique, de vieillissement rapide et de prise de poids.

Vous devez maintenir le pH de votre corps en équilibre, afin qu’il fonctionne correctement. L’essentiel est d’ajouter plus d’aliments alcalins dans votre alimentation.

Les avantages d’un corps alcalin sont infinis, dont les plus importants sont les suivants :

  • Vous aider à mieux dormir
  • Stimuler votre énergie
  • Ralentir le vieillissement
  • Vous protéger contre le cancer
  • Rester vigilant tout au long de la journée

Plus important, dans un environnement alcalin, le corps se répare si nécessaire (auto-guérison) et s’épanouit, l’esprit aussi.

Des études ont montré que si votre régime alimentaire se compose principalement d’aliments alcalins, vous pouvez améliorer votre qualité de vie jusqu’à 80 %.

À l’état normal, l’organisme est plus alcalin qu’acide, car son pH est de 7,365. Par conséquent, vous devriez toujours essayer de maintenir cet équilibre.

15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

A découvrir : 15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

Comment savoir si ces aliments sont alcalins ou acidifiants ?

Il est en effet assez difficile de déterminer si un aliment est acidifiant ou alcalin.

Par exemple, les citrons ont un gout acide, mais leur effet sur l’organisme est alcalin lorsqu’ils sont correctement digérés.

Quant aux viandes, jugées alcalines, elles créent en fait plus d’acide dans l’organisme.

Notez que d’autres facteurs, tels que la baisse de l’oxygène, le stress, le tabac, les médicaments, la déshydratation et les toxines environnementales, peuvent augmenter l’acidité.

Quels sont les aliments acidifiants ?

Les produits laitiers : lait,  crème fraîche, fromages, yaourt, beurre.

Les protéines animales : Les viandes rouges, la charcuterie, les abats. Les poissons gras et les fruits de mer.

Les sucres : pâtisseries,  gâteaux, sucreries, bonbons, sucre blanc et roux, édulcorants (de type aspartame), chocolat, confitures riches en sucre.

Les céréales raffinées semoule, pain blanc, pain blanc à la levure de boulangerie, pâtes blanches, riz blanc, céréales du petit-déjeuner.

Certaines légumineuses : pois chiches, haricots rouges. 

Certains fruits : Bien que les fruits soient souvent considérés comme sains, il en existe pas mal que vous voudriez éviter, surtout si votre pH est déjà acide :

  • Myrtilles
  • Canneberges
  • Pruneaux et prunes
  • Raisin de Corinthe
  • … Les jus de fruits du commerce

* Consommer les fruits, si possible, à distance des repas. Vous devriez également arrêter de consommer les fruits en conserve ou les fruits pas mûrs, car ils créent davantage d’acide dans l’organisme.

Certains légumes : La plupart des légumes sont en fait alcalins. Le tout est de connaître les légumes considérés acidifiants : la tomate (surtout cuite et hors saison), l’oseille, les épinards cuits, la rhubarbe, la choucroute…

Certains  condiments : le vinaigre, le ketchup, la moutarde, les câpres…

Certaines  boissons : sodas, café, thé noir, alcools.

Certains gras : graisses animales, huiles végétales hydrogénées, raffinées, transformées,  durcies (margarine), mayonnaise.

Certains oléagineux : noix, pistaches, noisettes, cacahuètes, noix de pécan, graines de courge, de tournesol et olives vertes.

Quels sont les aliments alcalins ?

Les graines germées

Les algues fraîches, réhydratées ou séchées

Certains féculents : patates douces, pommes de terre (hors frites), châtaignes, courges, sarrasin ou blé noir.

Certains légumes : les céleris, fenouils, betteraves, carottes, panais, courges, patates douces, choux rouges, concombres, courgettes, toutes sortes de salades, haricots, choux, brocoli, etc.

Les fruits (cueillis à maturité) : bananes, pommes douces, raisins doux, mangues, papayes, pastèque, melon.

Les fruits séchés : bananes, raisins, dattes, figues et abricot.

Les aromates : toutes les herbes vertes fraîches (coriandre, basilic, ciboulette, persil, thym, romarin, etc.)

Les infusions et jus de légumes crus (surtout à l’extracteur)

Certains gras : amandes mondées et noix de Brésil. L’huile d’olive et les huiles extra-vierges ou vierges, de première pression à froid et biologiques.

Les 10 aliments les plus alcalins !

A découvrir : Les 10 aliments les plus alcalins !

Comment savoir si mon corps est trop acide ?

On peut mesurer son pH en évaluant l’acidité de son urine. Ce n’est pas exactement le même que le pH sanguin mais cela peut donner une idée.

Rendez-vous en pharmacie et demandez des bandelettes réactives urinaires. La valeur normale est de 6 ou 7.

Il est conseillé de faire trois mesures par jour pendant cinq jours : sur la deuxième urine du matin (la première urine étant toujours acide car elle contient tous les acides filtrés par les reins et accumulés au cours de la nuit), celle d’avant le repas du midi et celle d’avant le repas du soir. Pour connaître le pH urinaire moyen, on additionne tous les résultats de pH et on divise par le nombre de mesures.

Les règles à retenir :

1. 50-70% de votre assiette composé de légumes.

2. Fruit de saison, hors repas (30 minutes avant ou 2 heures après).

3. Boire 1,5 L d’eau par jour au minimum

4. Pratiquer un exercice physique modéré telle que la marche au minimum 30 minutes par jour

5. Favoriser les mono-diètes (un seul type d’aliment au repas)

6. Eviter les aliments acidifiants encore plus le matin et l’hiver.

7. Manger seul en dehors des repas : les fruits, le melon, la pastèque, le miel.

8. Afin d’abaisser l’acidité des légumineuses, faites les tremper et/ou germer.

9. La plupart des fruits séchés sont alcalinisants s’ils sont réhydratés au moins 4 heures, l’idéal étant de les faire tremper, la veille, dans un verre d’eau.

10. Pour la vinaigrette, préférer le jus de citron au vinaigre.

Maux de tête, courbatures musculaires, mains et pieds froids, les batteries à plat… votre organisme est sans doute trop acide. Si vous ne faites rien, ces troubles iront en s’aggravant… Partagez l’info !