Ce que vous devez savoir sur le cancer colorectal

A lire absolument

Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Article mis à jour Juillet 2021 Des milliards de personnes dans le monde se nourrissent quotidiennement de riz. En fait, c'est l'un des aliments de base,...

10 règles pour un corps alcalin !

“Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin” Otto Warburg, Prix Nobel de Médecine en 1931 Les...

15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

Un organisme acide est un organisme malsain. Lorsque le corps est acide, il crée un milieu défavorable. En cas de maladie, les bactéries et...

Les 7 pires aliments à manger le matin !

Article mis à jour Juin 2021 Vous avez probablement entendu dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Bien que cela...

Qu’est-ce que le cancer colorectal?

Qu est-ce que le cancer colorectal

Le cancer colorectal est curable, quand il est diagnostiqué à un stade précoce. Cela se produit lorsque les cellules anormales se développent dans la muqueuse du gros intestin (également appelée le côlon) ou le rectum. Il touche autant les hommes que les femmes. Et il est la deuxième cause de décès par cancer.

Qu’est ce que les polypes?

Qu est ce que les polypes

Ce sont des tumeurs à l’intérieur de l’intestin. La plupart d’entre eux sont bénignes, mais certains peuvent se transformer en cancer colorectal s’ils ne sont pas prélevés tôt.

Les deux types les plus courants de polypes intestinaux sont les adénomes et les polypes hyperplasiques. Ils se forment quand des problèmes surviennent dans le développement et la réparation des cellules dans la paroi du côlon.

Facteurs de risque que vous ne pouvez pas contrôler :

Facteurs de risque que vous ne pouvez pas controler

  • Votre âge – la moyenne d’âge est de 50 ans
  • Des polypes ou des maladies inflammatoires de l’intestin
  • Antécédents familiaux de cancer colorectal, du sein ou de cancer de l’ovaire

Facteurs de risque que vous pouvez contrôler :

Les facteurs de risque que vous pouvez controler

Essayez d’éviter ces facteurs qui peuvent augmenter vos chances de contracter cette maladie:

  • La sédentarité
  • Le surpoids
  • L’inactivité physique
  • La consommation de tabac.
  • La consommation d’alcool.

Quels en sont les symptômes ?

Quels en sont les symptomes




Le cancer colorectal n’a pas de signes d’alerte précoce, il est donc important de se faire dépister. Lorsqu’il est dépisté à un stade précoce, le pronostic est grandement amélioré.

Plus la maladie empire, plus vous noterez du sang dans vos selles ou des douleurs dans le ventre, des troubles fonctionnels de l’intestin comme la constipation ou la diarrhée, la perte inexpliquée de poids et la fatigue. Lorsque ces symptômes apparaissent, les tumeurs auront déjà tendance à être plus grandes et plus difficile à traiter.

Les tests de dépistage du cancer colorectal

Les tests de depistage du cancer colorectal

Les tests de dépistage sont essentiels pour un diagnostic précoce. La plupart des gens doivent avoir une coloscopie tous les 10 ans dès 50 ans. Ce test est constitué d’un tube avec une petite caméra que le médecin utilise pour regarder l’ensemble du côlon et du rectum. Cela peut aider à prévenir le cancer colorectal par la détection précoce des tumeurs. Votre médecin va alors ablater les polypes.

La coloscopie virtuelle

La coloscopie virtuelle

C’est l’utilisation d’un scanner pour reconstruire un modèle 3-D de votre côlon. Le test permet de visualiser les polypes ou les autres problèmes sans coloscopie. Néanmoins de petits polypes peuvent passer inaperçus et si votre médecin n’est pas certain, vous aurez toujours besoin d’une vraie coloscopie. Votre médecin peut suggérer une coloscopie virtuelle, une fois tous les 5 ans.

Le lavement baryté

Le lavement baryte




Les rayons X donnent à votre médecin un aperçu de l’intérieur de votre côlon et rectum. C’est une autre façon de trouver des polypes, des tumeurs ou d’autres changements dans vos intestins.

Comme dans une coloscopie virtuelle, les médecins suivent les signes inhabituels avec une coloscopie ordinaire. Votre médecin peut suggérer que vous ayez un lavement baryté, une fois tous les 5 ans.

La sigmoïdoscopie flexible

La sigmoidoscopie flexible

Votre médecin peut recommander ce test au lieu de la coloscopie. Il utilisera un tube souple pour regarder à l’intérieur de votre rectum et la partie inférieure du côlon. Le tube, menée d’une lumière et d’une caméra dévoile les polypes et le cancer. Si votre médecin vous le prescrit, vous devriez faire ce test tous les 5 ans.

Le test immunologique

Le test immunologique

Ce test vise à déceler la présence de sang humain dans les selles, ce qui peut être un signe de cancer. Vous donnez trois petits échantillons de selles au médecin pour les analyser. Mais vous n’avez pas besoin de faire ce test, la même année qu’une coloscopie ou une sigmoïdoscopie. Les médecins le recommandent  tous les 3 ans.

Le test d’ADN fécal

Le-test d ADN fecal

C’est un nouveau test appelé Cologuard qui détecte du sang ou de l’ADN suspects dans votre échantillon de selles. Le test est très précis quant à la découverte du cancer du côlon, mais si vous le faites, vous aurez encore besoin de poursuivre avec une coloscopie.

Le cologuard ne peut pas prendre la place de la coloscopie. Ce test est tellement nouveau que le groupe d’experts The Preventive Services Task Force des Etats-Unis n’a pas encore rédigé des lignes directrices le concernant.




La biopsie

Le bon diagnostic-

Si le test montre une possible tumeur, l’étape suivante est la biopsie. Au cours de la coloscopie, votre médecin prend des polypes et obtient des échantillons de tissus provenant de toutes les parties du côlon qui semblent suspectes. Les experts étudient le tissu sous un microscope pour voir si oui ou non il est cancéreux.

Les différents stades du cancer colorectal

Les differents stades du cancer colorectal

Les cancérologues classifient tous les cancers identifiés par «stade». C’est un processus qui permet de mesurer l’étendue de la maladie. Les stades les plus élevés signifient que vous avez un cas plus grave de cancer. La taille de la tumeur ne fait pas toujours la différence. La classification par stade permet également à votre médecin de décider du type de traitement.

  • Stade 0 – Le cancer se trouve dans la paroi la plus interne du côlon ou du rectum.
  • Stade I – La tumeur envahit la couche musculaire du côlon ou du rectum.
  • Stade II – Les cellules cancéreuses ont traversé la couche la plus externe du côlon ou du rectum.
  • Stade III –La tumeur s’est propagée dans un ou plusieurs ganglions lymphatiques.
  • Stade IV –Le cancers’est propagé vers d’autres organes du corps, tels que le foie, les poumons ou les os.

L’espérance de vie

L esperance de vie

Les chances de votre guérison dépendent du stade de votre cancer. Vous pourriez entendre votre médecin parler du «taux de survie à 5 ans » ce qui indique le pourcentage de personnes qui vivent 5 ans ou plus après s’être diagnostiqués. Les chances de survie sont de 74% au bout de 5 ans pour le stade I et de 6% pour le stade IV.




Est-ce que la chirurgie peut aider ?

Est-ce que la chirurgie peut aider

La chirurgie a des taux de réussites très élevée si elle est pratiquée dès les premiers stades du cancer colorectal. Durant l’intervention, les médecins enlèvent les tumeurs et les tissus environnants. Si la tumeur s’est propagée, votre médecin aura recours à ôter un morceau entier de votre côlon ou rectum. Si la maladie affecte votre foie, poumons ou autres organes, la chirurgie ne vous guérira probablement pas, mais elle peut quand-même soulager vos symptômes.

La lutte contre le cancer avancé

La lutte contre le cancer avance

Le cancer colorectal peut parfois être guéri, même s’il s’est déjà propagée jusqu’à vos ganglions lymphatiques (stade III). Le traitement comprend généralement la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Si la maladie revient ou se propage jusqu’à d’autres organes, la guérison sera probablement plus difficile. Mais la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent encore soulager les symptômes et aider à vivre plus longtemps.

Est-ce que la chimiothérapie fait mal ?

Est-ce que la chimiotherapie fait mal

Les nouveaux médicaments chimiothérapiques sont moins susceptibles de rendre malade. Il y a aussi des médicaments qui peuvent aider à contrôler les nausées.

L’ablation par radiofréquence (RFA)

L ablation par radiofrequence




Ce traitement utilise la chaleur intense pour brûler les tumeurs. Guidé par un scanner, un médecin insère un dispositif d’aiguille dans une tumeur et la partie environnante. La procédure peut détruire certaines tumeurs qui ne peuvent être enlevés chirurgicalement, comme dans le foie.

Les mesures de prévention contre le cancer colorectal :

Les mesures de prevention contre le cancer colorectal

Vous pouvez prendre des mesures pour réduire considérablement vos chances de contracter cette maladie. Suivez un régime alimentaire nutritif, pratiquez assez d’exercice et contrôlez votre graisse corporelle. Ces habitudes limitent 45% des cancers colorectaux.

L’American Cancer Society recommande un régime riche en fruits et légumes, faible viande transformée et rouge et contenant des grains entiers au lieu de céréales raffinées. Cela vous aidera à garder un poids santé.

1. Prévenir le cancer grâce au sport

Prevenir le cancer grace au sport

Les adultes qui sont actifs semblent avoir une arme puissante contre le cancer colorectal. Selon une étude, les personnes les plus actives étaient 24% moins susceptibles de contracter la maladie que les moins actifs.

L’American Cancer Society recommande de s’exercer 5 jours ou plus par semaine pendant au moins 30 minutes par jour.

Via What You Need to Know About Colorectal Cancer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

4 desserts méditerranéens pour satisfaire vos envies de sucré

Le régime méditerranéen existe depuis bien plus longtemps que tout autre régime alimentaire à la mode. Il est basé sur la cuisine traditionnelle de...

Poire au four à la ricotta et à la cannelle

Cette recette (collation) est riche en fibres et en ALC (acide linoléique conjugué). La cannelle aide également à maîtriser la glycémie. La ricotta est riche...

Tartinade de lentilles

Les lentilles sont une bonne source de fer, un nutriment qui stimule le métabolisme et dont 20% d'entre nous manquent. Les lentilles sont également une...

Quel matériel de cuisine pour ouvrir un restaurant méditerranéen ?

La Méditerranée : Une région, un climat et une cuisine ! La cuisine méditerranéenne n'est pas le produit d'un groupe ethnique ou d'une culture spécifique.  Il...

Salade estivale au melon, jambon et figues fraiches

Cette recette combine des fruits sucrés (melon et figues) avec du jambon pour un plat unique et savoureux. Arrosez chaque portion d’un filet d'huile...

Découvrir plus :