Maladies rénales : diagnostic, traitement, dialyse, perspectives et Prévention !

A lire absolument

Les maladies du rein affectent environ 3 millions de Français. Elles se produisent lorsque vos reins sont endommagés et ne peuvent plus remplir leur fonction. Les dommages peuvent être causés par le diabète, l’hypertension artérielle et divers autre maladies chroniques.

Les maladies du rein peuvent conduire à d’autres problèmes de santé, y compris l’ostéoporose, les lésions nerveuses et la malnutrition.

Si la maladie s’aggrave au fil du temps, vos reins peuvent cesser de fonctionner complètement. Cela signifie que la dialyse sera nécessaire pour activer la fonction des reins. La dialyse est un traitement qui filtre et purifie le sang à l’aide d’une machine. Il ne peut pas guérir, mais il peut prolonger la vie.

Comment la maladie rénale est-elle diagnostiquée?

Votre médecin va d’abord déterminer si vous appartenez à l’un des groupes à haut risque. Il vous fera ensuite passer quelques tests pour vérifier si vos reins fonctionnent correctement. Ces tests peuvent inclure:

Le taux de filtration glomérulaire (GFR)

Ce test permettra de mesurer à quel point vos reins fonctionnent et de déterminer le stade de la maladie rénale.

L’échographie ou tomodensitométrie (TDM)

Ces tests produisent des images claires de vos reins et des voies urinaires. Les images permettent à votre médecin de voir si vos reins sont trop petits ou trop grands. Ils peuvent également montrer des tumeurs ou des problèmes structurels qui peuvent être présents.

La biopsie des reins

Au cours d’une biopsie rénale, votre médecin prélèvera un petit morceau de tissu rénal pendant que vous êtes sous sédation. L’échantillon de tissu peut aider votre médecin à déterminer le type de maladie du rein dont vous souffrez et l’étendue des dégâts.

Le test d’urine

Votre médecin peut demander un échantillon d’urine pour tester l’albumine. L’albumine est une protéine qui peut passer dans votre urine lorsque vos reins sont endommagés.

Le test de créatinine dans le sang

La créatinine est un déchet. Il est libéré dans le sang lorsque la créatine (une molécule stockée dans le muscle) ne fonctionne plus. Les taux de créatinine dans le sang augmenteront si vos reins ne fonctionnent pas correctement.

Comment la maladie rénale est-elle traitée?

Le traitement de la maladie rénale se base habituellement sur le contrôle de la cause sous-jacente de la maladie. Cela signifie que votre médecin vous aidera à mieux gérer votre pression artérielle, la glycémie et le taux de cholestérol. Il peut utiliser une ou plusieurs des méthodes suivantes pour traiter les maladies du rein.

Les médicaments

Votre médecin vous prescrira des inhibiteurs d’ECA (tels que le lisinopril et ramipril) ou ARB (tels que l’irbésartan et l’olmésartan). Ceux-ci sont des médicaments contre l’hypertension artérielle qui peuvent ralentir la progression de la maladie rénale.

Votre médecin peut vous prescrire ces médicaments pour préserver la fonction rénale, même si vous n’avez pas une pression artérielle élevée.

Vous pouvez également être traités avec des médicaments de cholestérol (tels que la simvastatine). Ces médicaments peuvent réduire le taux de cholestérol dans le sang et aider à maintenir la santé des reins.

En fonction de vos symptômes, votre médecin peut également prescrire des médicaments pour soulager l’enflure et traiter l’anémie (diminution du nombre de globules rouges).

Modification du régime alimentaire et de mode de vie

Apporter des changements à votre régime alimentaire est tout aussi important que la prise de médicaments. L’adoption d’un mode de vie sain peut aider à prévenir un grand nombre de causes sous-jacentes de la maladie rénale. Votre médecin peut vous recommander de :

  • Réduire les aliments riches en cholestérol
  • Réduire le sel
  • Commencer un régime sain pour le cœur qui comprend des fruits frais, des légumes, des grains entiers et des produits laitiers à faible teneur en matières grasses.
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Augmenter l’activité physique
  • Perdre du poids
  • Arrêter de fumer

Dialyse et maladies rénales

La dialyse est une méthode artificielle pour filtrer le sang. Elle est utilisée lorsque les reins d’une personne ne fonctionnent plus ou presque. Beaucoup de gens atteints de maladie rénale à un stade avancé doivent aller en dialyse permanente ou jusqu’à ce qu’ils trouvent un donneur de rein.

Il existe deux types de dialyse: l’hémodialyse et la dialyse péritonéale.

L’hémodialyse

Dans une hémodialyse, le sang est pompé à travers une machine spéciale qui filtre les déchets et les liquides. L’hémodialyse se passe à domicile ou dans un centre hospitalier ou dans un centre de dialyse. La plupart des gens ont besoins de trois séances par semaine, chaque séance d’une durée de trois à cinq heures. Cependant, l’hémodialyse peut également être effectuée dans des sessions plus courtes et plus fréquentes.

Plusieurs semaines avant de commencer l’hémodialyse, la plupart des gens subiront une intervention chirurgicale pour créer une fistule artérioveineuse (VA). Une fistule AV est créée en reliant une artère et une veine juste sous la peau, typiquement dans l’avant-bras.

Le vaisseau sanguin plus grand permet à une plus grande quantité de sang de circuler en continu à travers le corps lors d’un traitement d’hémodialyse. Cela signifie que plus de sang peut être filtré et purifié.

Une greffe artérioveineuse (une boucle, d’un tube en plastique) peut être implanté et utilisé dans le même but, si l’artère et la veine ne peuvent pas être reliées entre elles.

Les effets secondaires les plus courants de l’hémodialyse sont une pression artérielle basse, des crampes musculaires et des démangeaisons.

La dialyse péritonéale

Dans la dialyse péritonéale (le péritoine : membrane qui tapisse la paroi abdominale), un tube est implanté et utilisé pour remplir l’abdomen d’un liquide appelé dialysat. Les déchets sanguins passent du péritoine au dialysat. Le dialysat est ensuite évacuée de l’abdomen.

Il existe deux formes de dialyse péritonéale: la dialyse péritonéale continue ambulatoire (où l’abdomen est rempli et vidé plusieurs fois pendant la journée) et la dialyse péritonéale continue assistée par un cycleur (utilisation d’une machine pour faire passer le fluide à travers l’abdomen durant la nuit pendant que la personne dort).

Les effets secondaires les plus courants de la dialyse péritonéale sont des infections dans la cavité abdominale ou dans la zone où le tube a été implanté. D’autres effets secondaires peuvent inclure le gain de poids et les hernies (quand l’intestin pousse à travers un point faible ou une déchirure de la paroi abdominale inférieure).

Les complications de la dialyse

Les gens subissant l’une des deux formes de dialyse éprouvent souvent des complications. Ces complications peuvent inclure des maladies osseuses, une pression artérielle basse, ou l’accumulation de liquide dans le cœur ou les poumons.

L’amylose liée à la dialyse

Dans cette condition, les protéines sont déposées sur les articulations et les tendons. Cela provoque la douleur et la raideur des articulations. L’amylose liées à la dialyse est fréquente chez les personnes qui ont été en dialyse pendant cinq ans ou plus.

Quelles sont les perspectives à long terme d’une personne atteinte de la maladie rénale?

Normalement, une fois diagnostiquée, la maladie du rein est incurable. La meilleure façon de garder une assez bonne santé des reins est d’adopter un mode de vie sain et de suivre les conseils de votre médecin.

La maladie rénale peut s’aggraver au fil du temps. Elle peut même conduire à une insuffisance rénale. L’insuffisance rénale peut être mortelle si non traitée.

L’insuffisance rénale se produit lorsque vos reins fonctionnent à peine ou ne fonctionnent pas du tout. Ceci est géré par la dialyse. La dialyse implique l’utilisation d’une machine pour filtrer les déchets de votre sang.

Dans certains cas, votre médecin peut recommander une greffe de rein.

Comment prévenir la maladie?

Certains facteurs à risque de la maladie rénal – tels que l’âge, la race, ou la généalogie familiale – sont impossibles à contrôler. Cependant, il y a des mesures que vous pouvez prendre pour aider à prévenir les maladies du rein.

Contrôler la glycémie

Il est important de contrôler votre glycémie si vous avez le diabète. Des niveaux élevés de sucre endommagent les petits vaisseaux sanguins dans les reins et dans le reste du corps.

Contrôler la pression artérielle

Essayez de garder votre pression artérielle inférieure à 130/80 mm Hg. L’hypertension artérielle endommage aussi les vaisseaux sanguins délicats dans les reins.

Réduire la consommation de sel

Consommer trop de sodium / sel augmente la pression artérielle. L’hypertension artérielle peut provoquer une maladie rénale chronique.

Arrêter de fumer

Une des nombreuses conséquences du tabagisme est la détérioration des reins.

Rester prudent avec les médicaments en vente libre

Vous devez toujours suivre les instructions de dosage pour les médicaments en vente libre. Prendre trop d’aspirine, d’acétaminophène ou de l’ibuprofène peut causer des dommages aux reins.

Appelez votre médecin si les doses normales de ces médicaments ne diminuent pas votre douleur.

Passer un test

Demandez à votre médecin de passer un test sanguin pour les problèmes rénaux. Les problèmes rénaux ne causent généralement pas de symptômes jusqu’à ce qu’ils soient plus avancés.

Un « panneau métabolique de base » (BMP) est un test sanguin standard qui peut être fait dans le cadre d’un examen médical de routine. Il vérifie votre sang pour la créatinine ou l’urée. Ce sont des produits chimiques qui fuient dans le sang lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement.

Un BMP peut détecter des problèmes rénaux au préalable, quand ils sont plus faciles à traiter. Vous devriez être testé chaque année si vous souffrez de diabète, de maladie cardiaque ou d’hypertension artérielle.

Boire beaucoup d’eau

Boire beaucoup d’eau conduit à des mictions fréquentes. Cela peut aider à éliminer les calculs rénaux avant qu’ils ne grandissent et causent de graves douleurs.

Limiter la consommation de certains aliments

Les différents produits chimiques dans vos aliments peuvent contribuer à certains types de calculs rénaux. Ceux-ci inclus:

  • La consommation excessive de sodium
  • Les protéines animales, comme le bœuf et le poulet
  • L’acide citrique, trouvé dans les agrumes comme les oranges, les citrons et les pamplemousses,
  • L’oxalate, un produit chimique présent dans les betteraves, les épinards, les patates douces et le chocolat.

Bien que vous deviez limiter votre consommation de ces aliments, vous ne devriez pas les éviter complètement. Beaucoup d’entre eux sont riches en vitamines et en nutriments bénéfiques.

Si vous avez eu des calculs rénaux dans le passé, votre médecin peut analyser le type de calculs rénaux et vous présenter des conseils sur la façon dont vous pouvez améliorer votre alimentation.

Prendre l’avis du médecin à propos du Calcium

Parlez à votre médecin avant de prendre un supplément de calcium. Des suppléments de calcium ont été associés à un risque accru de calculs rénaux.

Articles liés :

Maladies rénales : types, causes, symptômes et facteurs à risque!

Maladies rénales : 5 questions à poser à votre médecin !

Via Kidney Health and Kidney Disease Basics

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :