Violence à l’égard des personnes âgées : Comment les enfants cupides tirent profit de la démence !?

A lire absolument

Nous rencontrons parfois des articles sur des enfants cupides qui profitent littéralement de la démence de leurs parents. Cela nous brise le cœur. Dans de nombreux cas, les enfants adultes vont même jusqu’à amener leur mère ou leur père âgé à croire que l’argent ira à la rénovation de leur maison.

Mais en réalité, ils laissent leurs parents à sec, abandonnés dans une maison de retraite, ou sans domicile fixe. Franchement, c’est une forme d’abus dont on n’en parle pas assez…

Qu’est-ce que la maltraitance des personnes âgées ?

maltraitance des personnes agees

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans soit plus de 600 000 individus en France sont victimes de maltraitance. Ce type d’abus est souvent défini comme suit: «un acte unique ou répété, ou l’absence d’intervention appropriée, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime»

Cela peut se produire n’importe où, aussi… dans des maisons, centres communautaires, maisons de retraite… avec des professionnels, les amis, la famille…

Il existe différentes formes de maltraitance des personnes âgées:

  • physiques : coups, blessures…
  • morales et psychologiques : injures, violation de la vie privée, chantage…
  • médicamenteuses : excès de neuroleptiques, absence de traitement adapté…
  • financières : vol, extorsion, héritage forcé…
  • les négligences actives (enfermement…) ou passives (absence d’aide à l’alimentation…),
  • les violations des droits civiques : atteintes aux libertés et droits fondamentaux des personnes.

Il est facile de passer à côté d’une maltraitance financière de personne âgée. Cela désigne le détournement de fonds et d’actifs sans que la personne âgée ait connaissance ou donné son consentement, en particulier lorsque cela n’est pas dans son intérêt.

Attention: exemples de maltraitance financière de personnes âgées

Dans les cas où un parent a été diagnostiqué avec la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence, un membre de la famille peut essayer de demander à maman ou à papa de lui transférer de l’argent pour diverses raisons. Bien que cela commence petit, il pourrait très bien dégénérer.

Non seulement cette personne profite de quelqu’un qui n’est pas sain d’esprit, mais elle peut aussi le contraindre à croire que d’autres membres de la famille sont «prêts à lui extorquer de l’argent».

Les personnes âgées sont aussi généralement victimes d’arnaques par Internet ou par téléphone… Elles reçoivent un appel d’un étranger prétendant être un percepteur d’impôts ou travaillant pour le gouvernement et demandant leurs informations. Effrayés, intimidés et confus, elles cèdent et partagent des informations privées et finiront par être piratées.

Signes de mauvais traitements à l’égard des personnes âgées !

Il est difficile de déceler la maltraitance envers les personnes âgées. La présence cumulée des facteurs de risque suivants doit éveiller l’attention des familles :

  • Changements d’humeur (peur, dépression, anxiété)
  • Changements de comportement (détachement, retrait social)
  • Modification des conditions de vie (personnes expulsées ou emménagées)
  • Négligence (mauvaise hygiène, repas manqués, linge sale)
  • Dommage physique (contusions inexpliquées, coupures ou autres blessures)
  • Impossibilité de payer des factures ou des retraits bancaires inhabituels

Nous espérons que cela n’arrivera jamais, mais si vous soupçonnez une situation de maltraitance, vous en êtes la victime ou le témoin : il est essentiel de ne pas rester seul face à cette situation.

En fonction de l’urgence et de la gravité de la situation, il existe plusieurs solutions pour signaler un fait de maltraitance :

1. Lorsque la maltraitance est le fait d’un professionnel travaillant dans un établissement ou un service : contacter son supérieur hiérarchique.

2. Appeler le 39 77, la plate-forme nationale d’écoute contre la maltraitance gérée par ALMA, l’association Allo maltraitance des personnes âgées et ou personnes handicapées, qui dispose de centres d’écoute.

3. Faire un signalement au Procureur et aux services de Police ou Gendarmerie. En cas d’urgence, la situation de maltraitance (de maltraitance grave ou/et de danger imminent et manifeste) doit être signalée au Procureur et aux services de Police ou Gendarmerie.

4. En maison de retraite : contacter l’ARS (agence régionale de santé) et le conseil départemental.

Bien que les mauvais traitements à l’égard des personnes âgées soient regrettables, c’est une réalité à laquelle font face de nombreux pères et mères vieillissants. Nous espérons donc que ces ressources, si vous en avez besoin, vous seront utiles, à vous, à vos parents et à vos proches.

Via Financial Elder Abuse: How Greedy Children are Cashing in on Dementia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :