7 conditions qui pourraient expliquer un soudain gain de poids !

L’alimentation et l’exercice physique ne sont pas les seuls facteurs qui influent sur le poids.

Vous suivez un régime alimentaire sain et vos séances d’entraînement sont correctes mais vous prenez soudainement du poids de manière inexpliquée ? Et vous ne rentrez plus dans vos vêtements ? Problèmes de thyroïde, insomnie, médicaments…

1. Une thyroïde sous-active (hypothyroïdie)

En plus de réaliser que votre jean est plus ajusté, avez-vous remarqué d’autres changements corporels, tels que l’épuisement, une peau plus sèche ou des cheveux plus fins? Ce sont tous des signes d’hypothyroïdie, une condition dans laquelle la glande thyroïde en forme de papillon dans votre cou ne produit pas assez d’hormones thyroïdiennes. Votre thyroïde est en quelque sorte une glande maîtresse contrôlant de nombreuses fonctions du corps, de sorte que lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement, les symptômes apparaissent dans tout votre système.

Une fonction majeure qu’elle contrôle est le métabolisme. Pensez à votre corps comme à une voiture. Vous avez un moteur et l’hormone thyroïdienne maintient la marche au ralenti du moteur. Si vous ne produisez pas assez d’hormones thyroïdiennes, votre moteur tourne au ralenti et vous ne brûlez plus autant d’énergie.

Les autres symptômes à surveiller sont la faiblesse musculaire, le froid constant, les ballonnements et la constipation.

A découvrir : 19 signes que votre thyroïde ne fonctionne pas correctement !

2. Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le SOPK est un trouble endocrinien qui se caractérise par un déséquilibre entre les hormones sexuelles, œstrogène et testostérone (les femmes produisent également de la testostérone, mais en quantités beaucoup moins importantes que les hommes). Ce déséquilibre entraîne des règles irrégulières et l’acné.

Ce trouble, qui frappe une femme en âge de procréer sur dix, perturbe également la façon dont le corps utilise l’insuline, l’hormone responsable de la conversion des glucides en énergie. Oui, vous l’avez deviné, cela signifie un gain de poids. Lorsque votre corps résiste à l’insuline, les sucres et les amidons que vous consommez sont stockés sous forme de graisse au lieu d’être transformés en carburant.

Bien qu’il n’y ait pas de remède pour le SOPK, les femmes qui en sont atteintes peuvent gérer leurs symptômes en modifiant leur mode de vie et en prenant des médicaments. Votre médecin vous aidera à trouver la méthode qui vous convient.

A découvrir : 7 Conseils nutritionnels pour le Syndrome des Ovaires PolyKystiques (SOPK)

3. Troubles de l’humeur comme la dépression et l’anxiété.

Faire face à des sentiments anxieux ou tristes en grignotant inconsciemment est quelque chose que nous faisons presque tous.

La dépression et l’anxiété peuvent également à la fois entraîner de la fatigue, de l’irritabilité et un manque de concentration ; un état favorable pour abandonner votre routine sportive.

A découvrir : Oui, nous mangeons vraiment selon nos sentiments !

4. Périménopause et ménopause

La ménopause n’arrive pas brutalement. Elle est précédée d’une période plus ou moins longue appelée périménopause.

A périménopause, comme à la ménopause, c’est bien connu les femmes prennent du poids… un métabolisme au ralentit et une carence en œstrogènes favorisent l’accumulation de graisse et la prise de poids.

Améliorer son alimentation permet de contrôler la prise de poids et de limiter les risques pour la santé.

A découvrir : 12 compléments alimentaires pour la ménopause !

5. Des médicaments… (Lire la suite en Page 2)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here