Le poète antique Rumi a dit: “L’homme repu et l’homme affamé ne voient pas la même chose quand ils regardent une miche de pain.”

Bien que dans le monde d’aujourd’hui, une tranche de pain peut être sans gluten ou germé, la vérité de cette citation sonne toujours vrai: notre perception de la nourriture varie en fonction de notre relation avec elle.

Considérez ceci: Une assiette avec du poulet, de la salade et du riz peut être quelque chose de très différent en fonction de la personne assise devant.

Un diététicien peut en voir la teneur totale en calories, un athlète la teneur totale en protéines, un végétarien peut voir un abattage de poulet, et un scientifique qui étudie la teneur en éléments nutritifs dans les aliments peut contempler une collection de produits chimiques et des molécules.

Ce qui est remarquable à cette assiette est que chacun des corps de ces individus se métabolisera et réagira à ce même repas de façons très différentes. Parce que l’un des composants les plus essentiels du métabolisme n’est pas une vitamine, ni un produit chimique ni  une molécule – C’est votre relation psychologique avec la nourriture, ce qui signifie que la façon dont vous pensez et ressentez ce que vous êtes sur le point de manger influe sur votre digestion.

Votre cerveau et votre alimentation… (Lire la suite en Page 2)