Red bull peut vous donner des ailes, mais à quel prix ?

Pour certains, les boissons énergisantes sont des élixirs dangereux, tandis que d’autres les considèrent comme des potions magiques de vitalité. La vérité sur la façon dont elles affectent votre corps n’est pas tout noir ou tout blanc.

Kamal Patel, directeur d’Examine.com, explique que la compréhension des boissons énergisantes et de leurs ingrédients est compliquée :

“Une partie de la raison pour laquelle il y a tant de fausses idées, c’est que la catégorie générique boissons énergisantes est très hétérogène. Parfois, elles contiennent de la caféine ainsi que quelques ingrédients insolites qui n’ont aucun effet, d’autres fois des ingrédients actifs de haut niveau.”

Il serait impossible de couvrir toutes les boissons qui prétendent être des « boissons énergisantes » mais les marques populaires comme Red Bull, Monster, Rockstar et 5-Hour Energy ont tous beaucoup d’ingrédients en commun quand on s’intéresse à leur spécial «  mélange d’énergie ».

Pour cet article nous allons nous limiter à ceux-ci, mais comme toujours, vérifiez la liste des ingrédients vous-même et découvrez de quoi votre boisson préférée est faite.

Les ingrédients communs des boissons énergisantes

Voici les ingrédients les plus communs trouvés dans les boissons énergisantes :

La taurine

La Taurine est un acide aminé naturel qui joue plusieurs rôles biologiques fondamentaux. Si vous êtes une personne modérément en bonne santé vous la produisez probablement vous-même pour votre corps.

Selon Katherine Zeratsky, RD, LD à la Mayo Clinic, une boisson énergisante moyenne aura environ 1000mg de taurine par portion de 225 grammes, ce qui est considéré comme sûr par les chercheurs médicaux. Zeratsky suggère que la taurine peut aider à la performance mentale et physique, mais il y a très peu de preuves à l’appui.

Elle peut, cependant, aider vos yeux si vous regarder un écran toute la journée, selon Patel. Une étude, menée par M.Zhang publiée dans « AminoAcids » suggère que la supplémentation régulière en taurine contribue à réduire et à soulager la fatigue visuelle souvent associée à des terminaux d’affichage.

Le Guarana

Le guarana est une plante qui pousse en Amazonie, et que l’on trouve couramment au Brésil. Ce n’est pas la plante même que voue ingérer mais les graines qui ont été utilisées par les peuple autochtones de l’Amazonie pour augmenter leur énergie et leur vigilance pendant des siècles.

Selon Erica Bub et Karla Shelnutt, Phd, RD à l’université de Floride, la composante chimique du guarana qui vous donne de l’énergie produit, en effet, naturellement de la caféine. En fait, le guarana a la teneur en caféine la plus élevée parmi les plantes de l’Amazonie.

Cela signifie que cette composante a, pour votre corps, les mêmes effets que la caféine. Pourtant, comme Patel explique il y a beaucoup de recherches pour vérifier si le guarana a des effets supplémentaires sur les personnes mis à part sa teneur en caféine.

Une étude récente, publié dans The Journal of NegativeResults in Biomedicine, suggère que les produits commerciaux contenant du guarana n’ont pas d’effets majeurs sur votre humeur, votre anxiété ou votre bien-être psychologique. Essentiellement, ils sont comparables à l’ingestion de caféine.

Le Ginseng

Le ginseng est une plante médicinale qui a longtemps été utilisée pour améliorer la performance physique, la concentration et la mémoire (en particulier lorsqu’il est pris en combinaison avec une autre plante : le ginkgo biloba). Patel affirme qu’il peut y avoir des avantages potentiels en dehors de l’obtention rapide d’énergie :

Une récente méta-analyse a présenté des preuves préliminaires que le ginseng, en tant qu’ingrédient populaire dans les boissons énergisantes, pourrait avoir un effet positif (bien que modeste) sur le taux de glycémie à jeun pour des personnes souffrant ou non d’un diabète de type 2.

Deux essais randomisés contrôlés, qui ont été publiés un an après la méta-analyse, ont fourni des preuves concrets sur le ginseng et son rôle potentiel dans l’amélioration de la régulation de la glycémie chez les personnes ayant une tolérance au glucose ou un diabète de type 2.

Cela étant dit, la US National Library of Medecine suggère que l’utilisation à long terme (plus que 6 mois d’ingestion régulière… (Lire la suite en Page 2)