9 graphiques qui montrent pourquoi les gens grossissent !

A lire absolument

Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Article mis à jour Juillet 2021 Des milliards de personnes dans le monde se nourrissent quotidiennement de riz. En fait, c'est l'un des aliments de base,...

10 règles pour un corps alcalin !

“Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin” Otto Warburg, Prix Nobel de Médecine en 1931 Les...

15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

Un organisme acide est un organisme malsain. Lorsque le corps est acide, il crée un milieu défavorable. En cas de maladie, les bactéries et...

Les 7 pires aliments à manger le matin !

Article mis à jour Juin 2021 Vous avez probablement entendu dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Bien que cela...

Les gens sont plus gros et plus malades que jamais.

Les taux d’obésité ont triplé depuis 1980 et ont augmenté rapidement particulièrement chez les enfants.

La raison de tout cela est toujours sujet de discussion chez les scientifiques.

Cet article présente des graphiques avec les tendances et les résultats des études sur l’obésité, montrant quelques-unes des principales raisons pour lesquelles l’obésité est devenue un problème commun.

Voici 9 graphiques qui montrent pourquoi les gens grossissent :

1. Les gens mangent plus de malbouffe que jamais auparavant !

Graph1

Source : Dr. Stephan Guyenet. Fast Food, Weight Gain and Insulin Resistance (fast-foods, gain de poids et résistance à l’insuline). Whole Health Source.

Les gens mangent plus de calories que jamais … mais pratiquement toute l’augmentation provient d’aliments transformés.

Dans le graphique ci-dessus, vous voyez comment la population a changé ses habitudes alimentaires au cours des dernières années (dès 1920).

Au début du 20e siècle, les gens mangeaient des repas simples, faits maison. Alors qu’en 2009, 50% de ce que les gens mangeaient était de la restauration rapide, ou d’autres aliments faits hors de la maison.

Ce graphique sous-estime le vrai changement, parce que ce que les gens mangent à la maison ces jours-ci est principalement préparé avec des aliments transformés.

2. La consommation de sucre a monté en flèche

Graph2

Source : Johnson RJ, et al. Potential role of sugar (fructose) in the epidemic of hypertension, obesity and the metabolic syndrome, diabetes, kidney disease, and cardiovascular disease. (Le rôle potentiel du sucre (fructose) dans l’épidémie de l’hypertension, l’obésité et le syndrome métabolique, le diabète, les maladies rénales et les maladies cardiovasculaires). The American Journal of Clinical Nutrition, 2007.

Le sucre ajouté est le pire ingrédient de cette l’alimentation moderne.




De nombreuses études montrent que la consommation de quantités excessives de sucre peut avoir des effets néfastes sur le métabolisme, ce qui conduit à une résistance à l’insuline, un gain poids, des taux élevés de triglycérides, de cholestérol LDL… (1, 2)

Il existe aussi une multitude d’études d’observation montrant que les personnes qui mangent le plus de sucre sont à un plus grand risque de contracter le diabète de type 2, des maladies cardiaques et même le cancer (3, 4, 5).

Le sucre a également des effets néfastes sur les hormones liées à l’obésité ( 6 , 7 , 8 , 9 ).

Sans surprise, les études montrent que les gens qui mangent le plus de sucre sont à un risque élevé de gain de poids et d’obésité ( 10 ).

3. Les gens prennent beaucoup de poids en vacances !

Graph3

Source : Dr. Stephan Guyenet. Why do we Overeat? A Neurobiological Perspective. (Pourquoi nous mangeons trop ? Une perspective neurobiologique). 2014.

La plupart des gens ne prennent pas du poids du jour au lendemain … cela arrive lentement, au fil des années et des décennies, exceptionnellement pendant les vacances, un moment où les gens ont tendance à se gaver de toutes sortes de bouffe et ainsi manger beaucoup plus que leurs besoins.

Le problème est que parfois ils n’arrivent plus à perdre le poids gagné en vacances11 ).

En fait, une grande partie du poids gagné, tout au long de la vie, peut être expliqué par les 6 semaines de vacances.

4. L’épidémie de l’obésité a commencé avec la publication des lignes directrices du régime faible en matières grasses !

Graph4




Source : National Center for Health Statistics (Etats – Unis). Health, United States, 2008: With Special Feature on the Health of Young Adults. (Santé, États-Unis, 2008: Dossier spécial sur la santé des jeunes adultes). 2009 mars. Chartbook.

Au 20e siècle, il y avait une épidémie de maladie cardiaque dans les États-Unis. Beaucoup de scientifiques pensaient que le gras, particulièrement le gras saturé, était la principale cause alimentaire de toutes ces maladies cardiaques.

Cela a conduit à la naissance du régime à faible teneur en matières grasses. Fait intéressant, l’épidémie de l’obésité a commencé à peu près exactement au même moment.

Bien sûr, cela ne prouve rien, car la corrélation n’est pas synonyme de causalité.

Cependant, il semble très probable que mettre l’accent sur les graisses saturées, tout en favorisant les aliments transformés à faible teneur en matières grasses et riches en sucre a contribué à des changements négatifs dans le régime alimentaire.

En outre, de nombreuses études à long terme ont montré que le régime à faible teneur en matières grasses ne provoque pas de perte de poids, et n’empêche pas les maladies cardiaques ou le cancer ( 12 , 13 , 14 , 15 ).

5. La nourriture est moins chère que jamais auparavant !

Graph5

Source: Dr. Stephan Guyenet. Why do we overeat? A Neurobiological Perspective. (Pourquoi nous mangeons trop ? Une perspective neurobiologique). 2014.

Un facteur qui a probablement contribué à l’augmentation de la consommation est le prix largement moins cher de la nourriture.

D’après le graphique ci-dessus, vous voyez que le budget alloué à l’alimentation a baissé de 25% du revenu à environ 10% du revenu disponible. Cela semble être une bonne chose, mais il est important de noter que contrairement aux aliments transformés, la vraie nourriture reste chère.




En fait, la vraie nourriture est tellement chère que beaucoup de gens ne peuvent plus se la permettre. Dans de nombreux quartiers pauvres, on ne peut plus s’offrir quoi que ce soit d’autre que de la malbouffe, qui est souvent subventionnée par le gouvernement.

6. Les gens boivent plus de soda et de jus de fruits

Graph6

Le cerveau est le principal organe en charge de la régulation du bilan énergétique… faisant en sorte que nous ne mourons pas de faim et n’accumulons pas des excès de graisses.

Eh bien, il se trouve que le cerveau n’ « enregistre » pas les calories liquides de la même façon que les calories solides16 ).

Donc, si vous consommez un certain nombre de calories d’une boisson sucrée, votre cerveau ne fait pas automatiquement en sorte que vous mangiez moins de calories de quelque chose d’autre à la place (17).

Malheureusement, la plupart des jus de fruits ne sont pas meilleurs et ont des quantités similaires de sucre que les sodas (18).

Des études ont montré qu’une seule portion quotidienne d’une boisson sucrée est associée à un plus grand risque de 60,1% d’obésité chez les enfants (19).

Le sucre est mauvais … mais le sucre sous forme liquide est encore pire.

7. Les gens ne brulent plus autant de calories au travail !

Graph7

Source : Church TS, et al. Trends over 5 Decades in U.S. Occupation-Related Physical Activity and Their Associations with Obesity (Tendances de plus de 5 décennies dans l’activité physique des États-Unis liée à la profession et leurs liens avec l’obésité). PLoS One, 2011.




Beaucoup de gens blâment le manque d’activité physique et que nous brûlons moins de calories que jadis.

Les gens ont maintenant des emplois qui sont moins exigeants physiquement.

Le graphique ci-dessus montre comment les gens sont en train de brûler environ 100 calories de moins par jour dans leur travail, ce qui peut contribuer à un gain de poids au fil du temps.

8. Les gens dorment moins !

Graph8

Source : Cauter EV, et al. The Impact of Sleep Deprivation on Hormones and Metabolism (L’impact de la privation de sommeil sur les hormones et le métabolisme). Medscape, 2005.

Le sommeil est souvent négligé en matière de gain de poids et d’obésité.

On sait que le mauvais sommeil a des effets négatifs sur diverses hormones qui sont liés au poids, et peut contribuer à accroître la faim et les fringales ( 20 , 21 , 22).

Au cours des dernières décennies, la durée moyenne du sommeil a diminué de 1-2 heures par nuit. Les raisons sont nombreuses…

Le manque de sommeil est l’un des importants facteurs de risque de l’obésité. Il est lié à un risque accru de 89% chez les enfants, et de 55% chez les adultes23 ).

9. Augmentation de l’apport calorique !

Graph9

Source: Dr Stephan Guyenet. Pourquoi avons-nous trop manger? Un point de vue neurobiologique. 2014. ( Les données des enquêtes CDC NHANES et USDA données sur la disparition alimentaire)

Un fait incontestable est que la consommation de calories a augmenté de façon spectaculaire au cours des dernières décennies24 , 25 ).




Selon les études, cette augmentation de l’apport calorique est plus que suffisante pour expliquer l’augmentation de l’obésité ( 26 ).

Mais il est important de garder à l’esprit que ce n’est pas un échec moral collectif qui entraîne l’augmentation de l’apport calorique.

Tout comportement est entraîné par la biologie sous-jacente… et la façon dont le régime alimentaire et l’environnement ont changé a changé la façon dont notre cerveau et nos hormones fonctionnent.

En d’autres termes, ces changements ont provoqué des dysfonctionnements dans les systèmes biologiques qui sont censés nous empêcher de grossir.

Ceci est la raison sous-jacente de l’augmentation de l’apport calorique et du gain de poids, pas un manque de volonté, comme certains voudraient vous faire croire.

Via Graphs That Show Why People Get Fat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

4 desserts méditerranéens pour satisfaire vos envies de sucré

Le régime méditerranéen existe depuis bien plus longtemps que tout autre régime alimentaire à la mode. Il est basé sur la cuisine traditionnelle de...

Poire au four à la ricotta et à la cannelle

Cette recette (collation) est riche en fibres et en ALC (acide linoléique conjugué). La cannelle aide également à maîtriser la glycémie. La ricotta est riche...

Tartinade de lentilles

Les lentilles sont une bonne source de fer, un nutriment qui stimule le métabolisme et dont 20% d'entre nous manquent. Les lentilles sont également une...

Quel matériel de cuisine pour ouvrir un restaurant méditerranéen ?

La Méditerranée : Une région, un climat et une cuisine ! La cuisine méditerranéenne n'est pas le produit d'un groupe ethnique ou d'une culture spécifique.  Il...

Salade estivale au melon, jambon et figues fraiches

Cette recette combine des fruits sucrés (melon et figues) avec du jambon pour un plat unique et savoureux. Arrosez chaque portion d’un filet d'huile...

Découvrir plus :