Ce que vous devez savoir sur le cancer du poumon !

A lire absolument

10 règles pour un corps alcalin !

“Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin” Otto Warburg, Prix Nobel de Médecine en 1931 Les...

15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

Un organisme acide est un organisme malsain. Lorsque le corps est acide, il crée un milieu défavorable. En cas de maladie, les bactéries et...

18 aliments délicieux à haute teneur en protéines !

Les gens se disputent à propos des glucides, des graisses et de tout le reste. Toutefois, presque tout le monde s'accorde à dire que...

Les 7 pires aliments à manger le matin !

Vous avez probablement entendu dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Bien que cela puisse être vrai pour...

Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer chez l’homme et la femme, mais cela n’a pas été toujours le cas.

Bien avant l’industrialisation des cigarettes, le cancer du poumon était rare. Aujourd’hui, le tabagisme provoque près de 9 sur 10 décès par cancer du poumon, alors que le gaz radon, la pollution, et d’autres facteurs jouent un rôle moins important.

Les médicaments nouvellement développés offrent aujourd’hui un nouvel espoir pour les personnes diagnostiquées.

Lorsque le tabagisme en est la cause

lorsque-le-tabagisme-en-est-la-cause

Les cigarettes sont roulées dans des produits chimiques cancérigènes ce qui désarment le système immunitaire naturel des poumons.

Les voies respiratoires sont bordées de minuscules poils appelés cils. Afin de protéger les poumons, ils balaient les toxines, les bactéries et les virus.

La fumée de tabac quant à  elle entrave le travail des cils. Cela permet aux produits chimiques cancérigènes de s’accumuler.

Les symptômes

les-symptomes

Le cancer du poumon commence discrètement. Il n’y a habituellement pas de symptômes ou de signes d’alerte durant les premiers stades. Puis, la situation commence à empirer et vous pouvez remarquer:

  • Une toux chronique
  • Une douleur thoracique, en particulier pendant les respirations profondes
  • Des sifflements ou un essoufflement
  • Des crachats de glaires sanglantes
  • De la fatigue

Peut-il être vérifié ?

peut-il-etre-verifie

Il existe un scan connu sous le nom de spirale CT qui peut diagnostiquer les cancers du poumon précoce chez certaines personnes, mais on ne sait pas encore si elle les repère assez tôt pour sauver des vies.

Il est conseillé que les grands fumeurs âgés entre 55-80ans, qui fument encore ou qui ont arrêté  il y a moins de 15 ans, aient un scan CT chaque année.




Le diagnostic

le-diagnostic

Si votre médecin pense que vous pourriez avoir le cancer du poumon – par exemple, parce que vous avez une toux qui dure depuis longtemps ou une respiration sifflante – vous aurez une radiographie de la poitrine ou d’autres tests d’imagerie.

Vous pouvez aussi avoir besoin de cracher des mucosités pour un test d’expectoration. Si l’un de ces tests dévoile que vous pourriez avoir le cancer, vous aurez probablement besoin d’une biopsie.

Qu’est-ce qu’une biopsie ?

qu-est-ce-qu-une-biopsie

Votre médecin prélèvera un petit échantillon de la croissance suspecte, généralement avec une aiguille, pour un examen au microscope. En étudiant l’échantillon, un pathologiste peut déterminer si la tumeur représente le cancer du poumon, et si oui, de quel genre il est.

Deux types

deux-types




Le cancer du poumon à petites cellules est le plus agressif, ce qui signifie qu’il peut se propager rapidement aux autres parties du corps au début de la maladie. Il est fortement lié au tabagisme et est rare chez les non-fumeurs.

Le cancer du poumon non à petites cellules croît plus lentement et est plus fréquent. Il représente près de 85% de tous les cancers du poumon.

Le stade atteint

le-stade-atteint

Le stade décrit l’étendue du cancer dans le corps. Le cancer du poumon à petites cellules est divisé en deux étapes: «Limité» signifie que le cancer est limité à un poumon et peut-être aux ganglions lymphatiques autour. “Étendu” signifie que le cancer est propagé à l’autre poumon ou au-delà.

Le cancer du poumon non à petites cellules est associé à un stade de I à IV, en fonction de son étendue.

Le traitement en stade précoce

le-traitement-en-stade-precoce




Lorsque les médecins diagnostiquent un cancer du poumon non à petites cellules avant qu’il ne soit propagé au-delà d’un poumon, une opération peut parfois s’avérer utile. Le chirurgien peut enlever la partie du poumon contenant la tumeur, ou si nécessaire, l’ensemble du poumon.

Certaines personnes continuent plus tard avec la radiothérapie ou la chimiothérapie pour tuer toutes les cellules cancéreuses restantes. En cas de cancer du poumon à petites cellules, la chirurgie n’est généralement pas efficace, car il a probablement déjà été propagé avant le diagnostic.

Si c’est un stade avancé du cancer du poumon

un-stade-avance-du-cancer-du-poumon

Lorsque le cancer du poumon se propage trop loin pour être guéri, les traitements peuvent encore aider les personnes à vivre plus longtemps et avoir une meilleure qualité de vie.

La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent réduire les tumeurs et aident les patients à contrôler les symptômes, comme la douleur osseuse ou l’obstruction des voies respiratoires.

La chimiothérapie est habituellement le principal traitement pour le cancer du poumon à petites cellules.

Les nouveaux traitements

nouveaux-traitements




La thérapie ciblée en plus de la chimiothérapie peut aider, si d’autres approches ne fonctionnent pas. L’un empêche la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins qui alimentent les cellules cancéreuses, l’autre interrompt les signaux que les cellules de cancer du poumon multiplient.

L’immunothérapie aide le système immunitaire pour combattre les cas avancés de cancer du poumon non à petites cellules. Elle ne fonctionne pas pour tout le monde, mais quand c’est le cas, elle donne d’excellents résultats. La chimiothérapie doit aussi continuer.

Arrêter de fumer aide

arreter-de-fumer-aide

Être diagnostiqué avec le cancer du poumon peut être coquant. Si vous fumez, ou êtes un ancien fumeur, il n’est jamais trop tard d’intégrer des changements sains.

La recherche montre que les personnes qui cessent de fumer après s’être diagnostiqué d’un cancer du poumon se sont portées mieux que ceux qui ont gardé cette habitude.

La fumée secondaire

la-fumee-secondaire

Bien que le tabagisme soit la principale cause du cancer du poumon, il n’est pas le seul facteur de risque. Respirer la fumée secondaire à la maison ou au travail semble également augmenter votre risque.




Les personnes ayant un conjoint qui fume sont entre 20% et 30% plus susceptibles d’avoir un cancer du poumon que les partenaires des non-fumeurs.

Les travaux dangereux

les-travaux-dangereux

Certains emplois rendent le cancer du poumon plus probable. Les gens qui travaillent avec l’uranium, l’arsenic et autres produits chimiques devraient essayer de limiter leur exposition.

L’amiante, qui était autrefois largement utilisé dans l’isolation, est une cause connue du cancer du poumon. Il est rarement utilisé aujourd’hui, mais les travailleurs qui ont été exposés il y a des années sont toujours à risque.

La pollution de l’air

la-pollution-de-l-air

Elle provoque beaucoup moins de cas que le tabagisme, mais la pollution de l’air est encore à éviter. Les experts pensent que la pollution émise par les voitures, les usines et les centrales électriques peut affecter les poumons tout comme la fumée secondaire.

Qu’est-ce qui peut vous mettre à risque ?

qu-est-ce-qui-peut-vous-mettre-a-risque

Les antécédents familiaux de cancer du poumon.

L’eau potable riche en arsenic.

Le cancer du poumon peut affecter des personnes ne présentant aucun facteur connus- y compris celles qui n’ont jamais fumé. Les chercheurs n’en connaissent pas encore la cause. Et il semble que cela affecte plus les femmes que les hommes.

Il existe même un type, l’adénocarcinome, qui est plus fréquent chez les non-fumeurs que les fumeurs.

La prévention

la-prevention

Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer pour les hommes et les femmes. Mais si vous ne fumez pas et vous évitez la fumée secondaire, vous réduisez considérablement vos risques de le contracter.

Si vous fumez, faites tout ce qu’il faut pour cesser de fumer. Il faut souvent plusieurs essais pour vous débarrasser de cette habitude, continuez donc à essayer. Cela vaut la peine car cela sera bénéfique pour votre corps tout entier.

Via A Visual Guide to Lung Cancer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Farines à faible indice glycémique

Qui n'aime pas le pain, les muffins, les biscuits, les cookies et les crêpes ? Ces produits riches en glucides sont délicieux...

Attention, 10 aliments qui peuvent affaiblir votre système immunitaire !

Votre régime alimentaire influe sur la façon dont vous vous sentez et sur le bon fonctionnement de votre organisme.

Les protéines végétales, le guide du nutritionniste : comment les préparer, les manger et les aimer ?

Des trois macronutriments que sont les graisses, les glucides et les protéines, il ne fait aucun doute, les protéines sont les plus...

Qu’est-ce que la positivité toxique ? Les experts affirment qu’elle est dangereuse en ce moment !

S'efforcer de rester optimiste pendant une pandémie mondiale qui change la vie peut se retourner contre vous. Vouloir être positif face à...

Comment préparer 8 remèdes de Grand-Mère à Base de Miel ?

Depuis l'aube des temps, le miel est utilisé à la fois comme aliment et comme médicament. Il est très riche en composés...

Découvrir plus :