Ces trois plantes veulent du bien à votre foie !

A lire absolument

De nombreuses plantes ont la faculté d’assainir le foie et les voies biliaires, de débarrasser le foie des déchets d’origine médicamenteuse et de certaines toxines. J’ai décidé de parler de trois d’entre eux : l’artichaut, le radis noir et le romarin.

1. L’artichaut

L’artichaut fait partie de la famille des asteracées, ce sont les fleurs de ce légume qui sont consommée, mais ici nous nous intéresserons aux vertus pharmaceutiques contenu dans ses feuilles. Son efficacité est liée à diverses substances : cynarine , lactones , sesquiterpéniques et flavonoïdes.

Voici ses principales vertus :

  • Cholagogue : Une substance cholagogue a pour effet de faciliter l’évacuation de la bile (liquide biologique sécrété de manière continue par le foie favorisant la digestion, plus spécifiquement celle des lipides) vers l’intestin en provoquant une chasse biliaire à partir de la vésicule qui se vide en se contractant.
  • Cholérétique : Une substance qui favorise la cholérèse, c’est-à-dire la production de bile par le foie.
  • Détoxifiant hépatique : stimule les différentes fonctions du foie en désactivant et éliminant les déchets toxiques.
  • Une étude sur les extraits aqueux d’artichaut a montré qu’ils étaient capables de réduire la peroxydation des lipides et de protéger de la toxicité d’un hydroperoxyde sur les cellules de foie de rat en culture. Cet essai a montré que des composants de l’artichaut comme la cynarine, la lutéoline , ou les acides chlorogéniques pouvaient contribuer au potentiel hépatoprotecteur de l’artichaut. L’artichaut contient de la silymarine : un mélange de flavanolignanes qui stimulent la régénération des tissus hépatiques.

2. Le Radis noir

Le-Radis-noir

Le radis noir est un légume de la famille des brassicacées, facile a reconnaître sur les étals, il est noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur.

Ses propriétés sont dues aux flavonoïdes qui lui confère des vertus cholagogue car il aide à l’évacuation de la bile, cholérétique puisqu’il favorise la production de la bile par le foie et détoxifiant hépatique.

Il a également une propriété diurétique en contribuant à éliminer l’acide urique et diverses toxines.

3. Le romarin

Le-romarin

Le romarin est une plante vivace arbustive originaire des maquis, garrigues et rocailles du bassin méditerranéen, elle fait partie de la famille des labiées. Elle permet de soigner les troubles hépatique mais aussi gastro intestinaux.

Le romarin soulage le foie après des repas trop lourds, il favorise la production de bile ce qui a pour effet d’améliorer la digestion.

C’est en infusion que le romarin libère le mieux ses vertus hépatiques. Jetez 2 à 4 grammes de feuilles de romarin dans une tasse. Remplissez d’eau bouillante et laissez infuser pendant 10 minutes environ. Vous pouvez consommer cette infusion trois fois par jour, agrémentée de miel ou de sucre de canne.

Pour un effet hépatique optimal, il vous est possible d’associer le romarin avec la sauge : ces deux plantes forment un cocktail divin pour votre foie.

Anthony Goaoc

Auteur : Anthony Goaoc, passionné de médecines alternatives et administrateur du groupe Facebook « cultive ta santé »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :