À l’approche de la saison des piscines, voici un petit fait qui peut vous inciter à faire une pause et à réfléchir avant de plonger dans l’eau.

Qui a pissé dans la piscine ? C’était votre enfant, votre ami ou vous ?

On estime que 30 à 40 pour cent des gens urinent dans la piscine, et la Dre Anessa Alappatt dit que ” cela représente environ 30 à 100 millilitres d’urine par personne ” (1).

La Dre Alappatt met en garde dans son article ” Urine for a Surprise ” pour Premier Health, quand vous sentez cette odeur de chlore qui vous accueille dans la piscine publique, vous sentez en fait le chlore réagir aux polluants en excès, comme l’urine, dans l’eau.

Bien que d’autres polluants comme les lotions pour la peau ou les produits capillaires puissent également provoquer cette réaction, il y a une abondance certaine de déchets humains dans la piscine, une pensée difficile à tolérer.

Bien que l’objectif du chlore soit de détruire rapidement les bactéries, l’introduction d’un liquide rempli de bactéries affaiblit l’efficacité du chlore et augmente les risques pour la santé.

Souvent, les gens pensent qu’une piscine est plus sûre si elle a une odeur puissante de chlore, mais vous devriez y penser à deux fois la prochaine fois, car cette odeur indique que de nombreuses personnes ont pu pisser dans la piscine aujourd’hui.

Le Dr Alappatt fournit quelques conseils importants pour rester en sécurité et en santé avant et après votre prochaine baignade à la piscine publique :

  • Douche avant et après : Prenez une douche avant de sauter dans l’eau. Cela permet d’éliminer les produits chimiques nocifs, ce qui permet au chlore d’agir plus efficacement. La douche après la baignade élimine le chlore ainsi que d’autres polluants nocifs.
  • Faites partie de la solution et non du problème : ne considérez plus la piscine comme une toilette publique, cela vous permettra de rester en santé, vous et tous les autres.