Votre cerveau est l’organe le plus important de votre corps. Il assure le fonctionnement du cœur, des poumons et tous les systèmes de votre corps. C’est pourquoi il est essentiel que votre cerveau fonctionne dans des conditions optimales grâce à une alimentation saine. Certains aliments ont des effets négatifs sur le cerveau, affectant votre mémoire et votre humeur et augmentant votre risque de démence.

Selon les estimations, la démence touchera plus de 65 millions de personnes dans le monde d’ici 2030. Heureusement, vous pouvez réduire votre risque en supprimant certains aliments de votre alimentation.

Cet article révèle les 7 pires aliments pour votre cerveau :

1. Boissons sucrées

Les boissons sucrées comprennent les boissons gazeuses, les boissons pour sportifs, les boissons énergisantes et les jus de fruits.

Une consommation élevée de boissons sucrées augmente non seulement votre tour de taille et augmente votre risque de diabète de type 2 et de maladie cardiaque – elle a également un effet négatif sur votre cerveau (123).

Un apport excessif de boissons sucrées augmente les chances de développer un diabète de type 2, qui augmente le risque de maladie d’Alzheimer (4).

En outre, des niveaux de sucre plus élevés dans le sang peuvent augmenter le risque de démence, même chez les personnes non diabétiques (5).

Un composant principal de nombreuses boissons sucrées est le sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS), composé de 55% de fructose et de 41% de glucose (1).

Une consommation élevée de fructose peut entraîner l’obésité, l’hypertension artérielle, des lipides sanguins élevés, le diabète et le dysfonctionnement artériel. Ces aspects du syndrome métabolique peuvent entraîner une augmentation du risque à long terme de développer une démence (6).

Des études animales ont montré qu’un apport élevé en fructose peut entraîner une résistance à l’insuline, ainsi qu’une réduction de la fonction cognitive, de la mémoire, de l’apprentissage et de la formation de neurones (67, 8, 9).

2. Les glucides raffinés

Pates-pain-blanc-rizLes glucides raffinés comprennent les sucres et les grains hautement transformés, tels que la farine blanche.

Ces types de glucides ont généralement un indice glycémique élevé (IG). Cela signifie que votre corps les digère rapidement, provoquant une augmentation de votre glycémie et de votre taux d’insuline.

En outre, ces aliments ont souvent une charge glycémique élevée (CG). La charge glycémique reflète à la fois la qualité et la quantité des glucides d’un aliment. La charge glycémique s’obtient en multipliant l’IG d’un aliment par la quantité de glucides d’une portion de cet aliment, puis en divisant par 100.

Les aliments qui ont une IG élevée et une CG élevée altèrent les fonctions cérébrales.

La recherche a montré qu’un seul repas avec une charge glycémique élevée peut nuire à la mémoire tant chez les enfants que chez les adultes (10).

Une autre étude menée auprès d’étudiants en bonne santé a révélé que ceux qui avaient un apport plus élevé de sucre raffiné avaient moins de mémoire (10). Cet effet sur la mémoire peut être dû à l’inflammation de l’hippocampe, une partie du cerveau qui affecte certains aspects de la mémoire, ainsi qu’à la réponse aux signaux de faim et de plénitude.

L’inflammation est reconnue comme un facteur de risque pour les maladies dégénératives du cerveau, y compris la maladie d’Alzheimer et la démence (11).

Une étude a examiné les personnes âgées qui ont consommé plus de 58% de leurs calories quotidiennes sous forme de glucides. L’étude a révélé qu’ils avaient presque le double du risque de déficience mentale légère et de démence (12).

Les glucides peuvent avoir d’autres effets sur le cerveau. Par exemple, une étude a révélé que les enfants âgés de six à sept ans qui consommaient des régimes riches en glucides raffinés obtenaient un score inférieur à l’intelligence non verbale (13).

Les glucides sains et à IG bas se trouvent dans des aliments tels que les légumes, les fruits, les légumineuses et les grains entiers.

3. Aliments riches en graisses trans

Les gras trans sont des acides gras insaturés qui peuvent avoir un effet néfaste sur la santé du cerveau.

Bien que les gras trans existent naturellement dans les produits d’origine animale, comme la viande et les produits laitiers, ils ne constituent pas une préoccupation majeure. Ce sont les gras trans produits industriellement, aussi connus sous le nom d’huiles végétales hydrogénées, qui posent problème.

Ces gras trans artificiels se retrouvent dans la margarine, le glaçage, les gâteaux prêts et les biscuits préemballés.

Des études ont montré que lorsque les gens consomment des quantités élevées de gras trans, ils ont tendance à avoir un risque accru de maladie d’Alzheimer, une mémoire plus faible et un déclin cognitif (14151617).

Cependant, certaines études n’ont pas trouvé d’association entre l’apport en gras trans et la santé du cerveau. Néanmoins, les gras trans devraient être évités. Ils ont un effet négatif sur de nombreux autres aspects de la santé, y compris la santé cardiaque et l’inflammation (18192021).

D’autres part, une étude portant sur 38 femmes a révélé que celles qui consommaient plus de graisses saturées que de graisses insaturées étaient moins performantes en termes de mémoire et de reconnaissance (15).

Les régimes riches en acides gras oméga-3 ont été démontrés pour aider à protéger contre le déclin cognitif. Les oméga-3 augmentent la sécrétion de composés anti-inflammatoires dans le cerveau et peuvent avoir un effet protecteur, surtout chez les personnes plus âgées (2223).

Vous pouvez augmenter la quantité d’acides gras oméga-3 dans votre alimentation en mangeant des aliments comme le poisson, les graines de chia, les graines de lin et les fruits à coques.

4. Aliments hautement transformés… (Lire la suite en Page 2)