Tu trouves que la maman d’aujourd’hui est trop gentille ? Bien que nous n’ayons pas besoin de parents malveillants, est-ce que certains parents oublient parfois l’importance d’être durs et sévères ?

Beaucoup de jeunes parents adoptent des attitudes parentales opposées à celles de leur enfance. Il est probable que si vous avez grandi avec des parents sévères, que vous avez accompli des tâches fastidieuses, vous vous êtes probablement dit “Je ne ferai jamais cela quand je serai parent”.

Bien qu’il n’y ait pas une bonne façon universel d’élever un enfant, vous devriez vous rappeler que vous n’élevez pas vraiment un enfant… vous élevez un adulte. Il ne faut pas être une mère méchante en étant blessante, mais nous avons besoin de mères méchantes et intelligentes.

Comme le dit avec éloquence Liz Nielman :

“Je suis une mère méchante.

Je leur fais suivre les règles.

Je les punis quand ils ne le font pas.

Je leur fais faire des corvées.

Même quand ils sont fatigués.

Je dis non, à bien des choses.

J’impose un réveil matinal.

Je les pousse à faire des choses difficiles.

Je les emmène au piano ou faire du sport même quand ils n’ont pas envie d’y aller.

Je ne les laisse pas manger des sucreries.

Je leur fais lire leurs livres.

Et étudier pour leurs tests d’orthographe.

Je leur fais porter des casques de vélo même s’ils détestent ça.

Je ne les laisserai pas boire de soda.

Je ne leur donne pas tout ce qu’ils veulent.

Je ne suis pas toujours appréciée. Il se peut que je ne prenne pas toujours la décision qu’ils veulent que je prenne, ou celle qu’ils pensent être la bonne.

Mais je t’aime à la folie. Je te protégerai. Je m’occuperai de toi. Je me battrai pour toi. Je ferai de mon mieux pour te donner la meilleure vie possible.

Et parfois, en faisant cela, je semble être une maman ” méchante “.

Et ce n’est pas grave. ♥”

Nous voulons tous élever nos enfants pour qu’ils deviennent des adultes responsables. Mais combien de fois refusons-nous de leur donner l’occasion d’apprendre ?

“C’est plus facile si je fais la vaisselle, ils ne la feront pas bien”

“Ils sont trop jeunes pour nettoyer leur chambre”

“S’ils passent l’aspirateur, je devrai le refaire après”

“Ils devraient s’amuser maintenant, ils peuvent travailler pour le reste de leur vie”

Lorsque vous invoquez ces excuses et que vous continuez à faire les corvées pour vos enfants, vous manquez de… (Lire la suite en Page 2)