Le régime méditerranéen peut réduire les risques cardiaques

Une étude estime que suivre le régime méditerranéen peut considérablement réduire votre risque de maladie cardiaque.

L’étude a inclus plus de 2.500 adultes grecs, âgés entre 18 et 89 ans, dont l’alimentation et la santé ont été suivies pendant 10 ans. Près de 20 % des hommes et 12 % des femmes ont développé une maladie cardiaque ou en sont morts.

Les personnes qui ont fidèlement suivi le régime méditerranéen étaient 47 % moins susceptibles de développer une maladie cardiaque que ceux qui ne l’ont pas fait. Les chercheurs ont également constaté que se limiter au régime méditerranéen les a protégés contre les maladies cardiaques bien plus que l’activité physique.

Le co-auteur EkaviGeorgousopoulou, un candidat au doctorat à l’Université Harokopio à Athènes, a déclaré dans un communiqué de presse de l’American College of Cardiology : « Notre étude montre que le régime méditerranéen est une intervention bénéfique pour toutes les personnes, des deux sexes, pour tous les groupes d’âge et pour ceux en bonne santé comme ceux qui souffrent de maladie ».

Il révèle également que « le régime méditerranéen a des bienfaits directs sur la santé du cœur, en plus de ses avantages indirects pour la gestion du diabète, d’hypertension [haute pression sanguine] et d’inflammation ».

L’étude a été présentée à l’American College of Cardiology lors de la réunion annuelle à San Diego. Les recherches présentées lors des réunions devraient être considérée comme préliminaires jusqu’à ce qu’elles soient publiées dans une revue médicale.

Des études antérieures ont montré qu’une alimentation méditerranéenne – riche en fruits et légumes frais, grains entiers, haricots, noix, poisson et huile d’olive – est associée à la perte de poids, à la baisse des niveaux de pression artérielle et des taux de cholestérol, à un faible risque de diabète et de maladies cardiaques.

« Comme le régime méditerranéen se base sur des aliments assez communs ou faciles à trouver, les gens, du monde entier, pourraient facilement adopter ce modèle alimentaire et se protéger contre les maladies cardiaques à très peu de frais », a déclaré Georgousopoulou.

Bien que l’étude ait révélé une association entre le fait de suivre un régime méditerranéen et celui de développer un faible risque de maladie cardiaque, un rapport de cause à effet n’a pas été prouvé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here