Le curcuma peut être un complément nutritionnel vraiment efficace. De nombreuses études montrent qu’il a des bienfaits importants pour le corps et le cerveau. Voici le top 10 des avantages santé du curcuma, fondés sur des preuves scientifiques :

1. Le curcuma contient des composés bioactifs avec des propriétés médicinales puissantes

curcuma-contient-des-composes-bioactifs

Le curcuma a été utilisé en Inde depuis des milliers d’années comme une épice et herbe médicinale.

Récemment, la science a commencé à confirmer ce que les Indiens savaient depuis longtemps… Le curcuma contient des composés ayant des propriétés médicinales (1). Ces composés sont appelés curcuminoïdes, le plus important est la curcumine .

La curcumine est le principal ingrédient actif dans le curcuma. Il a des effets anti-inflammatoires puissants et est aussi un antioxydant très puissant.

Cependant, la teneur en curcumine du curcuma n’est pas très élevée… environ 3% de son poids (2).

La plupart des études sur cette herbe utilisent des doses importantes de curcumine dépassant généralement 1 gramme par jour. Il serait très difficile d’atteindre ces niveaux en ajoutant simplement du curcuma à voter alimentation.

La curcumine est mal absorbé dans la circulation sanguine. La consommation de poivre noir aide à une meilleure absorption, grâce à la pipérine… une substance naturelle qui améliore l’absorption de la curcumine de 2000% (3).

2. La curcumine est un composé anti-inflammatoire naturel

curcumine-est-un-compose-anti-inflammatoire-naturel

L’inflammation est extrêmement importante. Elle aide le corps à lutter contre les envahisseurs étrangers et joue un rôle dans la réparation des dommages aussi. Sans l’inflammation, les agents pathogènes comme les bactéries peuvent facilement prendre le dessus sur nos corps et nous tuer.

Bien que, à court terme, l’inflammation est bénéfique, elle peut devenir un problème majeur quand elle est chronique (long terme) et de façon inappropriée déployée contre les propres tissus de l’organisme.

On pense aujourd’hui que l’inflammation chronique joue un rôle majeur dans presque toutes les maladies chroniques. Cela comprend les maladies cardiaques, le cancer, le syndrome métabolique, diverses maladies dégénératives dont Alzheimer (456).

Par conséquent, tout ce qui peut aider à lutter contre l’inflammation chronique est aussi important dans la prévention et même le traitement de ces maladies.

Il se trouve que la curcumine est fortement anti-inflammatoire, elle est si puissante qu’elle dépasse en efficacité certains médicaments (7).

La curcumine vise effectivement plusieurs étapes de la voie inflammatoire, au niveau moléculaire (89).

Sans entrer dans les détails (l’inflammation est extrêmement compliquée), la curcumine est une substance bioactive qui combat l’inflammation au niveau moléculaire (101112).

Dans plusieurs études, son activité est comparée favorablement à plusieurs médicaments pharmaceutiques anti-inflammatoires… et sans les effets secondaires en plus (1314).

3. Le curcuma augmente considérablement la capacité antioxydante du corps

curcuma-augmente-considérablement-la-capacite-antioxydante

Le dommage oxydatif est considéré comme l’un des mécanismes sous-jacents du vieillissement et de nombreuses maladies. Il implique des radicaux libres, des molécules hautement réactives avec des électrons non appariés.

Les radicaux libres ont tendance à réagir avec des substances organiques importantes, telles que les acides gras, les protéines ou l’ADN.

Les antioxydants sont si bénéfiques car ils protègent notre corps contre les radicaux libres. La curcumine se trouve être un puissant antioxydant qui peut neutraliser les radicaux libres en raison de sa structure chimique (1516).

La curcumine stimule aussi l’activité des enzymes antioxydantes propres du corps (171819).

De cette façon, la curcumine offre un double coup contre les radicaux libres. Elle bloque directement, puis stimule les propres mécanismes antioxydants du corps.

4. La curcumine est associée à une amélioration de la fonction cérébrale et un moindre risque des maladies du cerveau

curcumine-amelioration-de-la-fonction-cerebrale

On a cru que les neurones ne sont pas capables de se diviser et de se multiplier après la petite enfance. Cependant, on sait maintenant que cela se produit. Les neurones sont capables de former de nouvelles connexions, et dans certaines régions du cerveau, ils peuvent également se multiplier.

L’un des principaux facteurs de ce processus est la BDNF un type d’hormone de croissance qui fonctionne dans le cerveau (20).

De nombreux troubles cérébraux communs ont été liés à une diminution du taux de cette hormone. Cela inclut la dépression et la maladie d’Alzheimer (2122).

Fait intéressant, la curcumine peut augmenter les niveaux de BDNF (2324). Elle peut être efficace pour retarder ou même inverser de nombreuses maladies du cerveau (25).

Il y a aussi la possibilité que cela pourrait aider à améliorer la mémoire et l’intelligence. Cela doit absolument être testé dans des essais humains contrôlés (26).

5. La curcumine réduit votre risque de maladie cardiaque… (Lire la suite en Page 2)