4 graphiques qui montrent pourquoi la « guerre » sur les graisses animales a été une énorme erreur !

A lire absolument

La « guerre » sur les graisses saturées est la plus grande erreur dans l’histoire de la nutrition.

Quand les gens ont réduit leur consommation de graisses animales et de cholestérol, beaucoup de maladies graves ont augmenté.

Nous sommes maintenant au milieu de pandémies mondiales d’obésité, de syndrome métabolique et de diabète.

Les études menées au cours des dernières décennies montrent de façon concluante que ni les graisses saturées ni le cholestérol alimentaire ne nuisent à l’Homme (1234).

Les scientifiques commencent maintenant à se rendre compte que l’ensemble du dogme « faible teneur en matières grasses » était basé sur des études erronées qui ont été complètement discréditées.

Voici 4 graphiques qui montrent clairement combien la « guerre » sur les graisses animales a été une énorme erreur :

1. En Europe, les pays qui mangeaient plus de graisses saturées avaient un plus faible risque de maladie cardiaque !

Europe plus de graisses animales

Source : Hoenselaar R. Further response from Hoenselaar (Réponse supplémentaire de Hoenselaar). British Journal of Nutrition, 2012.

Avez-vous déjà entendu parler du « Paradox français » ? C’est une phrase utilisée pour décrire le fait apparemment ‘paradoxal’ que les Français ont un faible risque de maladie cardiaque, tout en mangeant un régime riche en graisses saturées.

Eh bien … voici le paradoxe européen, où il n’y a tout simplement aucune corrélation entre la consommation de graisses saturées et les décès par maladie cardiaque dans différents pays d’Europe.

En tout cas, les pays qui mangent plus de graisses saturées ont un risque plus faible de mourir d’une maladie cardiaque.

La raison en est simple, en fait … la vérité est que la graisse saturée n’a tout simplement rien à voir avec les maladies cardiovasculaires. Il n’y a pas de paradoxe. C’était un mythe ! (5)

2. L’épidémie de l’obésité a commencé avec la publication des lignes directrices du régime faible en matières grasses !

Graph4

Source : National Center for Health Statistics (Etats – Unis). Health, United States, 2008: With Special Feature on the Health of Young Adults. (Santé, États-Unis, 2008: Dossier spécial sur la santé des jeunes adultes). 2009 mars. Chartbook.

Au 20e siècle, il y avait une épidémie de maladie cardiaque dans les États-Unis. Beaucoup de scientifiques pensaient que le gras, particulièrement le gras saturé, était la principale cause alimentaire de toutes ces maladies cardiaques.

Cela a conduit à la naissance du régime à faible teneur en matières grasses. Fait intéressant, l’épidémie de l’obésité a commencé à peu près exactement au même moment.

Bien sûr, cela ne prouve rien, car la corrélation n’est pas synonyme de causalité.

Cependant, il semble très probable que mettre l’accent sur les graisses saturées, tout en favorisant les aliments transformés à faible teneur en matières grasses et riches en sucre a contribué à des changements négatifs dans le régime alimentaire.

En outre, de nombreuses études à long terme ont montré que le régime à faible teneur en matières grasses ne provoque pas de perte de poids, et n’empêche pas les maladies cardiaques ou le cancer (6789).

3. Les diètes riches en matières grasses mais pauvres en glucides provoquent plus de perte de poids que les régimes faibles en gras… (Lire la suite en Page 2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :