9 choix alimentaires pour mieux vivre avec une BPCO !

A lire absolument

Les scientifiques nous avertissent que notre façon de cuisiner le riz est nocive pour notre santé !

Article mis à jour Juillet 2021 Des milliards de personnes dans le monde se nourrissent quotidiennement de riz. En fait, c'est l'un des aliments de base,...

10 règles pour un corps alcalin !

“Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin” Otto Warburg, Prix Nobel de Médecine en 1931 Les...

15 signes que votre corps est trop acide et 7 façons de l’alcaliniser rapidement !

Un organisme acide est un organisme malsain. Lorsque le corps est acide, il crée un milieu défavorable. En cas de maladie, les bactéries et...

Les 7 pires aliments à manger le matin !

Article mis à jour Juin 2021 Vous avez probablement entendu dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Bien que cela...

Quand on vit avec la maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), une bonne alimentation doit être une priorité absolue…

Qu’est ce que la Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ?

L’Organisation Mondiale de la Santé définit Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) comme « une maladie pulmonaire engageant le pronostic vital qui interfère avec la respiration normale – c’est davantage qu’une « toux du fumeur ».

Plus de 3 millions de personnes sont décédées d’une BPCO en 2012, ce qui correspond à 6% de l’ensemble des décès survenus dans le monde cette année-là.

La principale cause de BPCO est la fumée du tabac, due au tabagisme actif ou passif. Cette maladie touche désormais presque autant de femmes que d’homme

La BPCO n’est pas curable, mais son traitement peut ralentir l’évolution de la maladie.

Les expressions bien connues de bronchite chronique et d’emphysème ne sont plus utilisées. Elles sont désormais englobées dans le diagnostic de BPCO.»

Alimentation et BPCO

Quand on vit avec la maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), une bonne nutrition doit être une priorité absolue. Les personnes atteintes de BPCO ont des exigences plus élevées en calories en raison de l’effort fourni pour respirer. Les muscles impliqués dans chaque grande respiration utilisent 10 fois plus de calories chez une personne souffrant de BPCO que chez les personnes en bonne santé.

Vous pensez peut-être que l’apport en calorie n’a pas vraiment d’importance quand une personne est en surpoids ! L’excès de poids ne signifie pas que vous êtes correctement nourri, dit Amy Jamieson-Petonic, RD, directeur du coaching bien-être à Cleveland Clinic’s Wellness Institute en Ohio.

«Nous nous concentrons d’abord sur l’amélioration de nutrition chez les personnes, puis nous pensons à la perte de poids», dit-elle. Cela signifie manger suffisamment d’aliments riches en fibres, en protéines de qualité et même certains aliments riches en gras.

1. Introduisez les grains entiers

Introduisez des grains entiers

Choisissez des aliments riches en fibres à base de grains entiers au lieu de glucides raffinés comme celles du pain blanc.

« Un régime alimentaire riche en glucides peut augmenter la production de dioxyde de carbone », déclare Donald A. Mahler, MD, pneumologue à Lebanon, New Hampshire. Comme vos poumons sont chargés d’exhaler du dioxyde de carbone, plus la quantité de glucides consommée est grande, plus la responsabilité des poumons augmente.




Alors minimisez la quantité des glucides, tout en répondant à vos besoins grâce aux grains entiers. Vous pourriez ne pas être familier avec certaines intéressantes options comme le boulgour, le millet et le quinoa.

2. Profitez de certaines graisses saines

Profitez de certaines graisses saines

Que vous essayez de perdre du poids ou que vous souciez de votre cœur en plus des poumons, assurez-vous d’inclure des graisses saines dans votre régime de BPCO. Choisissez des oméga-3, des acides gras et des graisses poly- et mono-insaturés au lieu des graisses saturées (animales) ou des graisses hydrogénées.

On peut trouver les graisses saines dans les noix, les œufs, l’huile d’olive, les avocats et les poissons gras d’eau froide comme le saumon. Ils vous aident tous à répondre à vos besoins en calories pour la bonne maîtrise de la BPCO.

3. Faites le plein des fruits et légumes

Faites le plein des fruits et legumes

Les fruits et légumes sont obligatoires dans l’alimentation saine pour la BPCO. Ces aliments riches en fibres vous fournissent des nutriments essentiels. Dont la vitamine A (qui a été liée à l’amélioration des symptômes de la BPCO), les minéraux et les antioxydants contre les inflammations.

Mieux encore, les fruits nécessitent rarement une longue et épuisante préparation. Si votre énergie est limitée, achetez des légumes prédécoupés et faciles à cuire à la vapeur.

4. Comptez sur les haricots

Comptez sur les haricots




Les haricots, les pois et autres légumineuses sont des aliments riches en fibres qui contiennent aussi du zinc qui est un minéral essentiel dans un régime alimentaire nutritif de BPCO.

La recherche affirme qu’obtenir assez de zinc peut aider à améliorer les symptômes de la BPCO. L’apport quotidien recommandé en zinc est de 11mg pour les hommes et 8mg pour les femmes; une demi-tasse de pois chiches contient 1,3 mg.

Les haricots sont aussi très abordables, les variétés en conserve sont peu coûteuses et les haricots secs sont encore moins chers. Les conserves sont très pratiques; Vous devez simplement bien les rincer pour limiter la consommation de sel.

5. Mangez des noix pour une haute teneur en calories

Mangez des noix pour une haute teneur en calories

Certaines personnes atteintes de BPCO peuvent avoir un faible indice de masse corporelle (IMC), un signe d’une mauvaise nutrition qui les met plus à risque de mort.

Il est important d’en manger suffisamment quotidiennement pour maintenir votre poids dans la plage normale. Vous pourriez avoir besoin de vous concentrer davantage sur les aliments sains à haute teneur en calories comme les noix et les beurres de noix, qui sont particulièrement facile si la mastication vous fatigue.

Les vinaigrettes et les sauces crémeuses sont riches en calories, mais ont souvent du gras saturés. Consultez un diététiste pour qu’il vous prescrive un régime équilibré pour vos besoins de santé.

6. Profitez de beaucoup de protéines maigres

Profitez de beaucoup de proteines maigres




Beaucoup de personnes atteintes de BPCO sont en carence de protéines sans parfois le savoir. Un manque de protéines peut conduire à perdre du muscle, connu aussi sous le nom de fonte musculaire. Ce qui force le corps à consommer ses propres réserves de protéines.

Le poisson, le poulet, les œufs, les beurres de noix et les produits laitiers sont des sources saines de protéines maigres, faciles à fixer. Vous pouvez également ajouter de la protéine en poudre aux smoothies. Au cours de la journée, vous aurez besoin d’environ 1,5 grammes de protéines pour chaque kilogramme de poids corporel.

7. N’oubliez pas la vitamine D

N oubliez pas la vitamine D

Certaines données prouvent que la carence en vitamine D peut contribuer à la BPCO et à aggraver ses symptômes. Le corps produit sa propre vitamine D du soleil, mais il se peut que vous ne vous exposiez pas assez au soleil pour répondre à vos besoins. Choisissez des aliments avec de la vitamine D ajoutée, et des poissons gras comme le saumon, le maquereau et le thon. Vous pouvez également prendre un supplément de vitamine D.

Parlez-en avec votre médecin si vous êtes préoccupé par la quantité de vitamine D dont vous avez besoin; un simple test sanguin peut déterminer toute carence.

8. Hydratez-vous avec l’eau et autres liquides

Hydratez-vous avec l eau et autres liquides

Les difficultés respiratoires de la BPCO peuvent vous donner l’impression d’être déshydraté. Cependant, rester bien hydraté vous aide à l’expectoration du mucus et facilite la toux. Ce qui vous protège contre les infections  et maintient les tissus corporels en particulier vos voies respiratoires plus souples.




Assurez-vous que vous obtenez assez de liquides pendant toute la journée. L’eau est une excellente option, ainsi que les boissons saines, les soupes et la plupart des fruits.

Restez à l’écart des boissons gazeuses, qui contiennent des calories vides.

9. Limitez vos habitudes alimentaires aux petits repas

Limitez vos habitudes alimentaires aux petits repas

Ne croyez pas que répondre à vos besoins en calories vous impose impérativement trois gros repas. En fait, explique le Dr Mahler, certaines personnes atteintes de BPCO trouvent que quand ils mangent un repas consistant, la nourriture dans leur estomac pousse le diaphragme, ce qui complique la respiration.

La meilleure méthode est d’étaler vos repas riches en calories et en fibres tout au long de la journée. Vous pourrez ainsi manger jusqu’à cinq petits repas pour obtenir la quantité de nutriments dont vous avez besoin sans alourdir vos poumons.

Via 10 Best Food Choices for COPD


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

4 desserts méditerranéens pour satisfaire vos envies de sucré

Le régime méditerranéen existe depuis bien plus longtemps que tout autre régime alimentaire à la mode. Il est basé sur la cuisine traditionnelle de...

Poire au four à la ricotta et à la cannelle

Cette recette (collation) est riche en fibres et en ALC (acide linoléique conjugué). La cannelle aide également à maîtriser la glycémie. La ricotta est riche...

Tartinade de lentilles

Les lentilles sont une bonne source de fer, un nutriment qui stimule le métabolisme et dont 20% d'entre nous manquent. Les lentilles sont également une...

Quel matériel de cuisine pour ouvrir un restaurant méditerranéen ?

La Méditerranée : Une région, un climat et une cuisine ! La cuisine méditerranéenne n'est pas le produit d'un groupe ethnique ou d'une culture spécifique.  Il...

Salade estivale au melon, jambon et figues fraiches

Cette recette combine des fruits sucrés (melon et figues) avec du jambon pour un plat unique et savoureux. Arrosez chaque portion d’un filet d'huile...

Découvrir plus :