Comment ne plus s’auto-attaquer : 9 étapes pour guérir les maladies auto-immunes !

L’inflammation semble être liée à presque toutes les maladies chroniques connues – des maladies cardiaques au cancer, du diabète à l’obésité, de l’autisme à la démence et même à la dépression.

D’autres maladies inflammatoires telles que les allergies, l’asthme, l’arthrite et les maladies auto-immunes augmentent à des taux dramatiques. Les médecins sont formés pour arrêter l’inflammation avec de l’aspirine, des médicaments anti-inflammatoires tels qu’Advil ou Motrin, des stéroïdes et des médicaments immunosuppresseurs de plus en plus puissants avec des effets secondaires graves.

Les médecins ne sont généralement pas formés pour trouver et traiter les causes sous-jacentes de l’inflammation. Les allergènes cachés, les infections,  les toxines environnementales, un régime inflammatoire et le stress sont les véritables causes de ces conditions inflammatoires.

On estime aujourd’hui que 5 à 8% de la population mondiale est touchée par une maladie auto-immune. Les maladies auto-immunes comprennent la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, les maladies de la thyroïde, Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, etc.

Celles-ci sont souvent traitées par de puissants médicaments immunosuppresseurs et non en s’attaquant à la cause.

Trouvez la cause !

Si vous voulez atténuer l’inflammation dans le corps, vous devez trouver la cause. Traitez le feu, pas la fumée. En médecine conventionnelle, on apprend surtout à diagnostiquer les maladies en fonction de leurs symptômes, PAS par leur cause sous-jacente.

La médecine fonctionnelle, décrite comme la médecine de demain, nous apprend à traiter la cause, pas seulement les symptômes, pour poser la question POURQUOI êtes-vous malade, et pas seulement quelle maladie avez-vous?

La médecine fonctionnelle est une façon différente de penser la maladie, qui nous aide à comprendre et à traiter les véritables causes de l’inflammation au lieu de trouver des moyens intelligents de l’éteindre. La médecine telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, c’est comme retirer la batterie d’un détecteur de fumée pendant qu’un incendie brûle votre maison!

Dr. Mark Hyman décrit : « Mon patient, âgé de 46 ans et père de trois enfants, était tellement malade qu’il pouvait à peine fonctionner. En traitant les causes sous-jacentes de son inflammation dans son régime alimentaire et son environnement, il est maintenant en bonne santé, appréciant sa vie avec ses enfants et capable de prendre soin d’eux. Des histoires comme celles-ci (et d’autres que j’ai partagées dans mes blogs, livres et émissions de télévision) ne sont pas des anecdotes, mais une boussole géante nous indiquant dans quelle direction nous devrions chercher des solutions à nos problèmes de santé. »

Maladie auto-immune, qu’est-ce que c’est et comment cela se produit ?

Nous sommes confrontés à une épidémie de maladies allergiques (Près de 30 % de la population mondiale), asthmatiques (235 millions de personnes dans le monde) et auto-immunes (5 à 8% de la population mondiale). Les maladies auto-immunes comprennent la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, le psoriasis,  la maladie cœliaque, les maladies de la thyroïde et de nombreux autres syndromes difficiles à classer au 21ème siècle.

Ce sont toutes des maladies auto-immunes, et à leur racine, elles sont reliées par un processus biochimique central: une réponse immunitaire incontrôlée, également appelée inflammation systémique, qui a pour effet que votre corps attaque ses propres tissus.

Votre système immunitaire est votre défense contre les envahisseurs. C’est votre armée interne et doit clairement distinguer les amis des ennemis – de vous connaître des autres. La maladie auto-immune se produit lorsque votre système immunitaire est confus et que vos propres tissus sont pris dans un feu croisé amical.

Votre corps lutte contre quelque chose – une infection, une toxine, un allergène, un aliment ou une réaction au stress – et redirige en quelque sorte son attaque hostile sur vos articulations, votre cerveau, votre thyroïde, votre intestin, votre peau ou parfois votre corps entier.

Fait intéressant, les maladies auto-immunes surviennent presque exclusivement dans les pays développés. Si vous avez grandi dans une ferme avec beaucoup d’animaux, vous êtes également moins susceptible d’avoir ces troubles inflammatoires. Jouer dans la saleté, être sale et être exposé à des insectes et à des infections entraîne votre système immunitaire à reconnaître ce qui est étranger et ce qui est «vous».

Malheureusement, la plupart des traitements conventionnels disponibles – les anti-inflammatoires comme Advil, les stéroïdes, les immunosuppresseurs comme le méthotrexate et les nouveaux anti-TNF-alpha comme Enbrel ou Remicade – peuvent entraîner des saignements intestinaux, une insuffisance rénale, une dépression, une psychose, une ostéoporose, une perte musculaire ou le cancer.

Lorsqu’ils sont utilisés de manière sélective, ces médicaments peuvent aider les gens à récupérer leur vie. Mais ils ne sont pas une solution à long terme. Ils ne devraient pas être la fin du traitement, mais un pont pour refroidir l’inflammation pendant que vous traitez la cause profonde de la maladie.

Dr. Mark Hyman raconte un cas réel (Lire la suite Page 2)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here