Comment préparer des remèdes au miel pour mieux dormir naturellement !

A lire absolument

Les remèdes au miel améliorent et prolongent le sommeil réparateur par au moins trois mécanismes. Lorsqu’il est pris avant l’heure du coucher, le miel :

A. Assure une réserve adéquate de glycogène hépatique pendant huit heures de sommeil (ce qui prévient ou limite la libération matinale précoce de deux hormones du stress, le cortisol et l’adrénaline).

B. Stabilise le taux de sucre dans le sang.

C. Contribue à la libération de la mélatonine, l’hormone nécessaire à la récupération et à la reconstruction des tissus de l’organisme au repos.

Cycle miel-insuline-mélatonine

Ce cycle commence par l’ingestion d’une à deux cuillères à café de miel dans l’heure qui précède l’heure du coucher, comme suit :

1. Le glucose du miel passe de l’intestin par la circulation du foie puis dans la circulation générale, produisant un léger pic de glucose.

2. La légère élévation de la glycémie (due au glucose) entraîne une libération contrôlée de l’insuline par le pancréas.

3. La présence d’insuline dans la circulation générale entraîne le tryptophane dans le cerveau.

4. Le tryptophane est converti en sérotonine, une hormone clé qui favorise la relaxation.

5. Dans l’obscurité, la sérotonine se transforme en mélatonine dans la glande pinéale.

6. La mélatonine active le sommeil en réduisant la température corporelle et d’autres mécanismes. Elle inhibe également la libération davantage d’insuline par le pancréas, empêchant ainsi une chute rapide du taux de sucre dans le sang.

7. La mélatonine favorise la libération de l’hormone de croissance. L’hormone de croissance est l’hormone qui régit toute la physiologie de la récupération.

8. Les hormones de récupération déclenchent la régénération, l’entretien et la restauration des os, des muscles et des autres tissus de l’organisme.

9. La mélatonine a un impact sur la consolidation de la mémoire. Cette molécule est nécessaire à la conversion de la mémoire à court terme de l’hippocampe en mémoire à long terme dans le cortex cérébral.

10. Parallèlement, le foie absorbe le fructose et le convertit en glucose, puis en glycogène hépatique, fournissant ainsi au cerveau un apport soutenu en glucose pour la nuit.

11. De plus, le fructose assure un bon approvisionnement en glycogène hépatique pendant la nuit et prévient ainsi la hausse de glucose/insuline, tel que mentionné à l’étape 1.

* D’autres recherches sont nécessaires avec des essais humains rigoureusement contrôlés et randomisés.

Remèdes naturels pour l’insomnie chronique… (Lire la suite en Page 2)

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :