1. Basilic

Le nom “basilic” vient du vieux mot grec basilikohn qui signifie “royal”. Cette herbe “royale” est cultivée dans de nombreuses régions du monde et occupe une place importante dans la cuisine italienne et méditerranéenne.

Quels sont ses effets ?

Le basilic est riche en bêta-carotène, un antioxydant. Le bêta-carotène produit de la vitamine A qui maintient la santé de nos yeux, de notre peau et de notre système immunitaire. Le basilic peut être utilisé comme remède contre la dépression, l’indigestion, la fièvre, le rhume, les nausées et les vomissements.

Comment le cultiver ?

Le basilic est facile à cultiver et se décline en de nombreuses variétés allant du basilic citron au basilic cannelle. Le basilic a besoin d’air chaud. L’hiver, commencez par planter les graines dans des conteneurs à l’intérieur. Arrosez les graines nouvellement plantées avec de l’eau deux fois par jour. Une fois que le basilic a grandi de quelques centimètres de haut, transplantez-les dans un récipient plus grand.

2. Laurier

Originaire de la Méditerranée (Laurus Nobilis), les feuilles de laurier sont utilisées dans la cuisine de tous les jours. Bien souvent, lorsqu’on fait bouillir des pâtes, on y ajoute une feuille de laurier séchée – cela fait une grande différence. Mais saviez-vous que le laurier peut aussi être utilisé comme médicament ?

Quels sont ses effets ?

À l’origine, les feuilles de laurier étaient ajoutées aux recettes pour faciliter la digestion. Vous pouvez aussi préparer des feuilles de laurier à l’huile et les utiliser pour les entorses et les articulations arthritiques. Les feuilles de laurier aident aussi contre la toux et le rhume lorsque vous utilisez un torchon ou une compresse imbibée d’eau bouillie de feuilles de laurier. De plus, une étude récente montre que les feuilles de laurier peuvent aider à combattre le diabète de type 2 en améliorant la sécrétion d’insuline.

Comment le cultiver ?

Le laurier est un arbre. Il a besoin d’un sol riche qui retient l’eau, le laurier peut pousser jusqu’à 15 mètres ! Il est préférable de le planter au printemps.

3. Les piments forts

Les piments forts donnent un coup de piquant à votre cuisine, et c’est bon pour la santé.

Quels sont ses effets ?

Il a été démontré que les piments forts aident à dissoudre la fibrine, une substance qui entraîne la formation de caillots sanguins. Les piments forts améliorent votre métabolisme, favorisent la digestion et soulagent la douleur grâce à la capsaïcine.

Comment le cultiver ?

Les piments ont besoin de beaucoup d’humidité pour pousser, alors utilisez un sol de haute qualité qui retient l’eau. Les piments ont besoin de beaucoup de chaleur, ils poussent mieux en plein soleil, alors placez-les près d’une fenêtre exposée au soleil.

4. Aneth

L’aneth (Anethum Graveolus) provient de plusieurs endroits, dont la Russie et la Méditerranée. Cette herbe parfumée est particulièrement bonne pour les grillades au barbecue !

Quels sont ses effets ?

Il a été démontré que les huiles d’aneth ont des propriétés chimioprotectrices qui protègent l’organisme des agents cancérigènes de la fumée. L’aneth a également été utilisé pour les coliques et les gaz.

Comment le cultiver ?

L’aneth est une plante annuelle qui se propagera d’elle-même lorsqu’elle est plantée à l’extérieur. À l’intérieur, l’aneth est une plante facile à cultiver et sera prête à être récoltée en 6 à 8 semaines. Comme les autres herbes médicinales de cette liste, l’aneth se nourrit d’un sol riche en compost. Puisque l’aneth résiste à la sécheresse, vous n’aurez pas besoin de l’arroser, que très rarement. Cependant, l’aneth a besoin d’au moins 6 heures de soleil.

5. Gingembre… (Lire la suite en Page 2)