La constipation est l’une des conditions médicales les plus courantes, aujourd’hui. En effet, 80 pour cent des personnes souffre de constipation à un moment donné de leur vie (1).

Bien que les changements environnementaux, l’hydratation inadéquate et un manque d’exercice contribuent souvent à avoir la constipation, la cause principale reste une mauvaise alimentation.

Depuis l’avènement des aliments transformés, l’adulte moyen ne consomme que 12 à 15 grammes de fibres par jour – beaucoup moins que les recommandations 25 à 30 grammes.

Alors que la consommation de plus d’aliments entiers riches en fibres est un moyen efficace pour traiter la constipation, il y a un autre type de nourriture qui est particulièrement puissant à cet égard: les aliments mucilagineux.

Ce sont des aliments riches en mucilage, une substance épaisse, gluante qui glisse le long du tractus et balaie les déchets accumulés.

Les trois aliments énumérés ci – dessous sont particulièrement riches en mucilage, qui en fait un excellent choix pour le traitement de l’irrégularité à long terme.

1. Gombo

Gombo

Peut-être que l’aliment mucilagineux le plus connu est le gombo, une plante à fleurs cultivé dans de nombreuses régions chaudes du monde. Cette plante porte des gousses vertes comestibles qui, lors de la cuisson, se transforment en un truc plutôt gluant – un témoignage de sa dense concentration de mucilage.

Ce mucilage est prouvé pour lubrifier l’intestin, en apaisant les zones enflammées et en absorbant l’excès d’eau et les toxines.

De nombreuses études ont prouvé les avantages du gombo pour l’intestin. Par exemple, une étude publiée dans la Public Library of Science a constaté que les gousses de gombo possédaient des propriétés antiadhésives importantes.

En d’autres termes, ils peuvent enlever la colle entre les bactéries et les tissus de l’estomac, ce qui empêche les cultures bactériennes destructrices telles que Helicobacter pylori de proliférer (2).

Une autre étude publiée dans le Journal of Pharmacy And Bioallied Sciences a découvert que la fibre douce, à texture moelleuse du gombo peut stabiliser la glycémie en régulant la vitesse avec laquelle le sucre est absorbé par le tractus intestinal (3).

2. Orme

Orme

Les ormes sont des arbres du genre Ulmus, famille des Ulmaceae ou Ulmacées atteignant une trentaine de mètres, originaires de l’Europe occidentale et de l’Amérique du Nord.

Comme son nom l’indique, l’arbre est rempli de mucilage, et son écorce interne a été utilisée pendant des décennies pour traiter les troubles gastro-intestinaux tels que l’indigestion, l’inflammation et la constipation.

Réduite en poudre, elle est hautement nutritive, notamment parce qu’elle est riche en amidon. Traditionnellement, on en préparait une sorte de gruau, qui offrait l’avantage d’allier ses qualités nutritives à ses vertus médicinales.

La poudre d’orme permet un thé fantastique qui est un adoucissant éprouvé ainsi qu’un laxatif.

Une étude publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine a constaté qu’une préparation comprenant plusieurs remèdes naturels (y compris l’écorce d’orme rouge) a amélioré significativement les symptômes des patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII) (4).

3. Graines de chia… (Lire la suite en Page 2)