L’inflammation est une partie de la réponse immunitaire de l’organisme; sans elle, nous ne pouvons guérir.  Mais une fois l’inflammation devenue aigue et hors de contrôle comme pour la polyarthrite-rhumatoïde, elle pourrait endommager votre corps et peut même jouer un rôle dans l’obésité, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Alors que les aliments riches en sucre et en gras saturés peuvent stimuler l’inflammation « en provoquant une suractivité dans le système immunitaire, ce qui peut conduire à des douleurs articulaires, de la fatigue et des dommages aux vaisseaux sanguins», explique Scott Zashin, MD, professeur clinique à l’Université du Texas South western Medical Center à Dallas. D’autres aliments peuvent réduire l’inflammation. Ajoutez-les à votre assiette dès aujourd’hui :

1. Les poissons gras

Les poissons gras

Les poissons gras, comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines, sont riches en acides gras oméga-3 prouvés pour être efficace à réduire l’inflammation.

Pour profiter de ces avantages, vous avez besoin de manger du poisson plusieurs fois par semaine, et il doit être cuit de façon saine. Selon une étude de l’University of Hawaii en 2009, les hommes qui ont mangé des poissons cuits ou bouillis (par opposition aux poissons frits, séchés, ou salés) ont limité leur risque de contracter les maladies cardiaques de 23%.

2. Les grains entiers

Les grains entiers

Consommer des grains entiers au lieu des grains raffinés, du pain blanc, des céréales, du riz et des pâtes peut aider à éloigner l’inflammation dangereuse. C’est parce que les grains entiers contiennent plus de fibres, ce qui a été prouvé pour réduire les niveaux de protéine C-réactive, un indice de l’inflammation dans le sang, et ils renferment généralement moins de sucre ajouté.

Selon une étude menée en 2013 à Harvard, les produits étiquetés “grains entiers” sont beaucoup plus sains que leurs équivalents raffinés. Pour vous assurer que vous êtes en train de profiter de ces avantages, cherchez des aliments ayant des grains entiers comme ingrédient principal et sans sucres ajoutés.

3. Les légumes verts feuillus

Les legumes verts feuillus

Des études ont suggéré que la vitamine E peut jouer un rôle clé pour protéger le corps des molécules pro-inflammatoires appelées cytokines. L’une des grandes sources de cette vitamine est les légumes feuillus verts foncés, comme les épinards, le chou frisé, le brocoli et le chou vert.

Les légumes verts et les crucifères ont aussi tendance à avoir des concentrations plus élevées de vitamines et de minéraux-comme le calcium, le fer et les phytochimiques qui luttent contre la maladie.

4. Les fruits à coque

Les fruits a coque

Les fruits à coque sont une autre source de graisses saines qui luttent contre les inflammations, particulièrement les amandes riches en fibres, calcium et vitamine E, et les noix qui ont des quantités élevées d’acide alpha-linolénique, une forme de gras oméga-3.

Tous ces fruits, cependant, renferment des antioxydants qui peuvent aider votre corps à combattre et à réparer les dommages causés par l’inflammation. Les fruits à coque (ainsi que les poissons, les légumes-feuillus et les grains entiers) sont une grande partie du régime méditerranéen, qui a été prouvée pour réduire l’inflammation en six semaines.

5. Le soja

Le soja

Plusieurs études ont suggéré que les isoflavones, dans les produits à base de soja, peuvent aider à réduire les niveaux de CRP et l’inflammation chez les femmes.

Selon une étude menée en 2007 sur des animaux, publiée dans le Journal of Inflammation, les isoflavones ont également contribué à réduire les effets négatifs de l’inflammation sur l’os et la santé cardiaque chez la souris.

Évitez le soja fortement transformés, car il ne contient aucun de ces avantages et est généralement associé à des additifs et à des conservateurs.

Au lieu de cela, pensez à  consommer plus de lait de soja, de tofu et d’edamame (fèves de soja cuites) dans votre régime alimentaire normal.

6. Les poivrons… (Lire la suite Page 2)