Fitness : L’exercice ne peut pas compenser un mauvais régime alimentaire !

A lire absolument

Si vous voulez réduire le risque de maladie chronique, le mieux est de porter autant d’attention à l’exercice physique qu’à une bonne alimentation.

L’idée que passer quelques minutes de plus sur le tapis roulant vous protège des conséquences des écarts alimentaires est bien tentante. Pourtant, rien ne prouve qu’une alimentation peu saine puisse être atténuée par un exercice régulier.

À partir d’un large échantillon d’adultes britanniques, une équipe multinationale (chercheurs australiens, américains, italiens et norvégiens) a examiné l’impact de l’exercice et du régime alimentaire, indépendamment et conjointement, sur la mortalité toutes causes confondues, les maladies cardiovasculaires et plusieurs types de cancer.

Armés des antécédents médicaux et des habitudes en matière de régime alimentaire et d’exercice physique déclarés par les sujets de l’étude, soit 346 627 personnes âgées de 40 à 69 ans, les chercheurs ont croisé les données avec les registres de décès locaux sur une période de dix ans. L’idée était de relier la cause du décès aux dossiers médicaux de base recueillis 10 à 11 ans plus tôt et de mesurer l’impact du régime alimentaire, de l’exercice physique ou de la combinaison des deux sur la mortalité.

Les chercheurs ont été motivés par la rareté des études examinant les résultats à long terme du régime alimentaire et de l’exercice physique sur la santé, mais ils étaient également désireux d’ajouter une autre couche de complexité, en cherchant à savoir si un exercice intense offrait une protection supplémentaire contre le risque de décès précoce par rapport à un exercice d’intensité moyenne.

Les sujets de l’étude semblaient être un reflet fidèle de la société occidentale : 40,8 % d’entre eux ne pratiquaient aucun exercice physique intense pendant la semaine, 26,5 % faisaient moins de 75 minutes d’exercices de haute intensité par semaine et le reste consacrait plus de 75 minutes par semaine à des exercices intenses. En ce qui concerne le régime alimentaire, 22 % des personnes interrogées ont obtenu une mauvaise note, 53,4 % une note moyenne et 24,5 % ont été classées dans la catégorie des régimes les plus sains.

La bonne nouvelle est que, lorsqu’ils sont étudiés séparément, un niveau élevé d’activité physique – 211 à 450 minutes d’exercice modéré à vigoureux par semaine – et une alimentation de qualité ont tous deux une influence positive sur la longévité. Et pour ceux qui peuvent se vanter d’exceller dans les deux domaines, félicitations – vous avez un risque de mortalité encore plus faible.

Le fitness, c’est 20% d’exercice et 80% de nutrition.

« Dans l’ensemble, rien ne prouve qu’un niveau élevé d’activité physique compense entièrement une alimentation de mauvaise qualité ; rien ne prouve non plus qu’un indice de qualité alimentaire plus élevé compense entièrement un manque d’activité physique« , ont déclaré les chercheurs.

Néanmoins, d’autres résultats se sont avérés intéressants. L’activité physique intense offre une protection légèrement plus importante contre les maladies cardiovasculaires que l’exercice d’intensité moyenne.

Il convient également de noter que les personnes ayant les régimes les plus sains présentaient un risque de mortalité par cancer inférieur de 14 %.

Régime méditerranéen, une pratique alimentaire saine.

A découvrir : Régime méditerranéen, une pratique alimentaire saine.

Avant de renoncer définitivement à la crème glacée ou aux chips, sachez qu’un petit plaisir occasionnel n’aura pas d’impact négatif sur votre santé et votre bien-être à long terme. Mais ce qui est clair, c’est que l’exercice ne peut pas atténuer les effets négatifs de la restauration rapide.

Si vous voulez réduire le risque de maladie chronique et de décès prématuré, le mieux est de porter autant d’attention à l’exercice physique qu’à une bonne alimentation. Si vous voulez donner un coup de pouce supplémentaire à votre santé, ajouter quelques séances d’entraînement intense – mais pas trop.

Améliorer son alimentation et faire de l’exercice pendant quelques minutes, c’est payant, à court et à long terme.

« Notre étude a fourni des preuves importantes pour les professionnels de la santé que l’exercice ne compense pas entièrement un mauvais régime ; nous devrions recommander à la fois un mode de vie actif et un régime alimentaire sain » ont déclaré les chercheurs.

Des mots à mettre en pratique si vous avez pris l’habitude de vous récompenser après chaque séance d’entraînement intense. Mieux vaut rentrer directement à la maison pour manger une bonne dose de fruits et de légumes.

Via Fitness: Exercise can’t outrun a bad diet

1 COMMENTAIRE

Répondre à Tout ce qui peut endommager votre foie |Manger Méditerranéen Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :