Voici ce qui arrive à vos poumons, votre cerveau, votre cœur, vos reins et votre humeur lorsque vous buvez du coca light !

A lire absolument

Le coca light est-il mauvais pour votre santé ? Vous aide-t-il vraiment à perdre du poids ?

Pour faire court, non. En fait, un chercheur de l’université de Purdue affirme que les responsables de la santé publique devraient informer les gens que les boissons light sont aussi nocives que les boissons conventionnelles, au sucre.

Susan E. Swithers, PhD, professeure de psychologie et neuroscientifique du comportement à Purdue, affirme que les mises en garde devraient inclure les édulcorants à zéro calorie (1).

Swithers a passé en revue une série d’études récentes visant à répondre à la question : « Le coca light est-il mauvais pour votre santé ? » Elle a découvert qu’environ 30 % des adultes américains et 15 % des enfants américains ingèrent des édulcorants artificiels, dont l’aspartame, le sucralose et la saccharine.

Les édulcorants artificiels semblent perturber la capacité naturelle de l’organisme à gérer les calories en se basant sur le goût sucré. En fait, les personnes qui consomment des édulcorants artificiels sont deux fois plus susceptibles de développer un syndrome métabolique (2).

Le coca light est-il mauvais pour votre santé ?

Il y a beaucoup de recherches qui établissent un lien entre la consommation de coca light et toutes sortes de problèmes de santé :

Dépression

Boire plus de quatre cannettes de coca par jour est lié à un risque de dépression de 30 pour cent plus élevé. Ce risque est plus élevé chez les personnes qui boivent des boissons light (3).

D’un autre côté, la consommation de quatre tasses de café par jour semble offrir des effets protecteurs, réduisant le risque de dépression de 10 pour cent.

Lésions rénales

Des chercheurs de Harvard ont découvert que la consommation de coca light à long terme entraîne une réduction de 30 pour cent de la fonction rénale. L’étude s’est penchée sur des personnes qui consommaient régulièrement des boissons light sur une période de 20 ans (4).

Diabète de type 2 et syndrome métabolique

Une étude publiée en 2009 dans la revue Diabetes Care a révélé que la consommation quotidienne de coca light est associée à un risque de 36 % plus élevé de syndrome métabolique et de 67 % de diabète de type 2 que la consommation de soda conventionnelle, non light (5).

En fait, les édulcorants artificiels peuvent altérer le lien entre l’intestin et le cerveau. Cela peut conduire à des illusions cérébrales qui peuvent conduire à des « dérèglements métaboliques ».

Les chercheurs du Weizmann Institute of Science en Israël ont été surpris lorsqu’ils ont découvert que le coca light modifie les bactéries intestinales ce qui accroît le risque de maladies métaboliques.

Lorsque les chercheurs ont nourri des souris avec des édulcorants zéro-calorie présents dans ces boissons, notamment la saccharine, l’aspartame et le sucralose, ils ont développé une intolérance au glucose (6).

Maladies cardiovasculaires

Des chercheurs de l’Université de Miami et de l’Université Columbia ont suivi plus de 2 000 adultes pendant 10 ans et ont découvert que ceux qui buvaient quotidiennement des boissons light étaient plus susceptibles de subir un AVC ou une crise cardiaque. Ils étaient également plus susceptibles de mourir d’une maladie cardiovasculaire.

Cette augmentation du risque est toujours aussi forte, même lorsque les chercheurs ont tenu compte du tabagisme, de la pratique du sport, du poids, de la consommation de sel et de l’hypercholestérolémie (78).

Des poumons compromis

La consommation de boissons gazeuses, y compris les boissons light, augmente votre risque de développer des symptômes d’asthme et de MPOC. Plus la personne boit de coca, plus le risque est élevé. (C’est ce qu’on appelle une « relation dose-réponse. »)

Une étude australienne a révélé que 13,3 % des participants atteints d’asthme et 15,6 % de ceux atteints de MPOC buvaient plus de deux tasses de soda par jour (910).

Un cerveau moins protégé

L’aspartame, un édulcorant artificiel courant dans les boissons light, semble s’attaquer au système de défense antioxydant du cerveau. Les résultats d’une étude animale ont révélé que la consommation à long terme d’aspartame entraîne un déséquilibre dans le statut antioxydant/pro-oxydant du cerveau (11).

L’aspartame est également lié à : (12)

  • migraines et maux de tête
  • dépression
  • anxiété
  • perte de mémoire à court terme
  • sclérose en plaques
  • fibromyalgie
  • perte auditive
  • gain de poids
  • fatigue
  • tumeurs cérébrales
  • épilepsie
  • syndrome de fatigue chronique
  • malformations congénitales
  • maladie d’Alzheimer
  • lymphome
  • diabète
  • arthrite (y compris rhumatoïde)
  • sensibilités chimiques
  • TDAH
  • maladie de Parkinson

Conclusions finales

Le coca light est-il mauvais pour votre santé ? (Oui.)

La boisson light n’est pas une alternative plus saine à la boisson ordinaire sucrée.

Le coca light ne contribue pas à la perte de poids, contrairement à la croyance populaire.

La boisson light est liée aux troubles métaboliques, aux maladies cardiaques, au gain de poids et à d’autres problèmes de santé.

Via Is Diet Soda Bad for You? Here’s What It Does to Your Body

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Récents

Découvrir plus :