46 médicaments qui peuvent causer des pertes de mémoire !

Le cerveau humain est sans doute l’organe le plus compliqué et le moins compris du corps humain. Il contrôle tout ce que nous sentons et faisons. La taille de notre cerveau humain est la raison pour laquelle nous avons évolué au-delà de tout autre animal.

Nous sommes l’un des seuls mammifères de la planète à pouvoir nous souvenir des choses de notre passé, à penser à l’avenir au-delà de notre prochain repas, à apprendre constamment de nouvelles choses et à découvrir davantage le monde qui nous entoure.

C’est ce qui rend la démence si effrayante. La démence touche des personnes dynamiques et intelligentes et réduit leur fonction cognitive pour la rendre inférieure à celle d’un bébé.

medicaments-perte-memoireC’est pourquoi nous devons protéger notre mémoire et notre cerveau. Malheureusement, dans un effort pour traiter d’autres conditions, nous avons créé des médicaments qui résolvent un problème tout en nous dépouillant lentement de nos souvenirs (1, 2).

9 familles de médicaments causant une perte de mémoire :

1. Antibiotiques

Les scientifiques découvrent chaque jour davantage l’importance de la connexion entre le cerveau et l’intestin (7). De nombreuses hormones et substances chimiques qui affectent notre cerveau, comme la sérotonine, se trouvent principalement dans les intestins et le tractus gastro-intestinal (5). De ce fait, les antibiotiques peuvent avoir un impact direct sur la fonction cérébrale (4, 5, 7).

La sérotonine est un neurotransmetteur important dans le cerveau lié à la dépression, aux migraines et à d’autres maladies neurologiques (5). De nouvelles recherches montrent que de nombreux antibiotiques courants, en particulier les quinolones, provoquent une confusion extrême, une illusion mentale, une altération de la fonction cognitive et des troubles psychiatriques (4, 5, 6, 7).

Médicaments : amoxicilline, céphalexine (Keflex) et lévofloxacine (Levaquin).

2. Antihistaminiques

Les antihistaminiques et les anticholinergiques sont couramment utilisés en vente libre et sur ordonnance pour les allergies, les rhumes, les étourdissements et même le sommeil (2). Ils altèrent le fonctionnement du cerveau en inhibant l’acétylcholine, principal neurotransmetteur pour l’apprentissage et la mémoire. La diminution de l’acétylcholine est connue pour causer la démence, la perte de mémoire, les hallucinations, la vision trouble, la confusion et le délire (1, 8, 9).

Médicaments : Benadryl (Diphénhydramine), Vistaril (Hydroxyzine), Tavist (clémastine), Clarinex (desloratadine) et Oxytrol (oxybutynine) pour les femmes.

3. Somnifères

Les somnifères sont de puissants hypnotiques, administrés dans le but de provoquer une puissante envie de dormir. Les somnifères entraînent une perte de mémoire car ils freinent l’activité cérébrale dans des parties clés du cerveau, y compris celles responsables de l’apprentissage et de la mémoire (1). Les plus importants sont les benzodiazépines (10, 11).

Médicaments : Xanax (alprazolam), Valium (diazépam), Ativan (lorazépam), Librium (Chlordiazepoxide), Lunesta (Eszopiclone), Sonata et Ambien (zolpidem).

4. Statines

Les statines sont principalement utilisées chez les personnes ayant des taux élevés de cholestérol pour aider à les réduire. Le problème est qu’elles abaissent également le taux de cholestérol dans le cerveau, ce qui affecte sa capacité à fonctionner correctement (1, 2, 12). La perte de mémoire causée par les statines est bien connue et incite davantage à essayer de réduire naturellement le cholestérol (13, 14).

Médicaments : Lipitor (atorvastatine calcique), Lescol (Fluvastatine), Mevacor (Lovastatine), Pravachol (pravastatine), Crestor (rosuvastatine) et Zocor (Simvastatine).

5. Neuroleptiques

Les neuroleptiques répriment les récepteurs de la dopamine, qui sont responsables de la transmission des signaux dans le cerveau (18). Cela affecte la fonction cérébrale dans son ensemble, en particulier l’apprentissage et la mémoire, ce qui peut entraîner la démence, la maladie d’Alzheimer précoce et d’autres troubles liés au cerveau (16, 17).

Médicaments : Haldol (Halopéridol) et Mellaril (thioridazine).

6. Antihypertenseurs… (Lire la suite en Page 2)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here